BFMTV

Aung San Suu Kyi exhorte la population à "ne pas accepter le coup d'Etat"

Aung San Suu Kyi avec le président Win Myint

Aung San Suu Kyi avec le président Win Myint - STR / AFP

Aung San Suu Kyi, figure de la politique birmane et cheffe de la majorité, a été arrêtée ce lundi par l'armée, en même temps que le président de la République. Son parti a dans la foulée publié son "message au peuple" sur les réseaux sociaux.

La dirigeante birmane Aung San Suu Kyi, arrêtée lundi lors d'un coup d'Etat, a exhorté la population à "ne pas accepter" ce putsh militaire, d'après une lettre diffusée sur les réseaux sociaux par son parti.

Alors que les rumeurs de coup d'Etat se renforçaient dans le pays ces derniers jours, la cheffe de facto du gouvernement civil "a laissé ce message au peuple", a expliqué sur Facebook Win Htein, le président de son parti, la Ligue nationale pour la démocratie. L'armée a proclamé l'état d'urgence pour un an et placé ses généraux aux principaux postes.

R.V. avec AFP