BFMTV

Russie: un homme tue cinq personnes parce qu'elles "parlaient trop fort"

Des policiers russes (PHOTO D'ILLUSTRATION)

Des policiers russes (PHOTO D'ILLUSTRATION) - Yuri Kadobnov - AFP

Le drame s'est déroulé en plein confinement, dans une petite ville située à 200 km de Moscou.

Un homme a tué par balles cinq personnes près de Riazan, dans le centre de la Russie, car il estimait qu'elles faisaient trop de bruit la nuit sous ses fenêtres, en plein confinement, a indiqué ce dimanche la police.

Le suspect, un homme de 32 ans, a ouvert le feu sur un groupe de jeunes gens, quatre hommes et une femme, qui "parlaient fort dans la rue sous ses fenêtres" vers 22 heures samedi soir, ont expliqué les enquêteurs.

En plein confinement

L'homme s'était plaint depuis son balcon auprès du groupe et une dispute avait éclaté. Il s'était ensuite emparé de sa carabine de chasse, ont-ils précisé. Les victimes ont toutes succombé à leurs blessures sur places.

Le drame a eu dans la petite ville de Yelatma, à 200 km au sud est de Moscou, en plein confinement pour lutter contre la propagation du nouveau coronavirus. La plupart des Russes sont censés rester chez eux.

Jé. M. avec AFP