BFMTV

La Russie donne son acccord à l’envoi d’observateurs en Syrie

BFMTV
C’est la première fois dans la crise syrienne, que le Conseil de sécurité de l’ONU prend une position unanime. La Russie et la Chine ont donné leur accord pour l’envoi d'une trentaine d’observateurs en Syrie.

Ces observateurs devront vérifier l'application du fragile cessez-le-feu mise en place par Kofi Annan, la semaine dernière, dans le pays.

Cette mission complète devrait compter au total 250 observateurs, selon les estimations de l'ONU. Son déploiement prendra plusieurs semaines et nécessitera une nouvelle résolution.

Cette résolution 2042 est la première du Conseil de sécurité sur la Syrie, les 15 pays membres n'ayant pour l'instant adopté que trois "déclarations présidentielles". La Russie et la Chine ont mis leur veto à deux précédentes résolutions depuis le début de la crise syrienne il y a 13 mois. Les violences dans le pays et la répression des manifestations d'opposition ont fait plus de 9.000 morts, selon l'ONU.

Afin de donner à sa mission d'observation les moyens de faire son travail, le Conseil demande à Damas de garantir la sécurité des observateurs, leur liberté de mouvement qui doit être "entière, sans entrave et immédiate" ainsi que la confidentialité de leurs communications.

Quelques heures avant le vote à l'ONU ce samedi, les forces syriennes ont tué six civils et bombardé la ville de Homs (centre).