BFMTV

Indonésie: 11 délinquants abattus par la police avant les Jeux asiatiques

L'Indonésie accueillera les Jeux asiatiques de la mi-août à la fin septembre 2018 (ici le stade Gelora Bung Karno où se dérouleront les cérémonies d'ouverture et de clôture)

L'Indonésie accueillera les Jeux asiatiques de la mi-août à la fin septembre 2018 (ici le stade Gelora Bung Karno où se dérouleront les cérémonies d'ouverture et de clôture) - ADEK BERRY / AFP

Le pays, qui accueillera l'édition 2018 des jeux en août, s'est engagé dans une violente lutte contre la criminalité, alors qu'il a été la cible d'une vague d'attentats islamistes au début de l'été.

Les autorités locales ont annoncé mardi qu'onze délinquants présumés ont été abattus par la police et des dizaines d'autres blessés lors d'opérations des forces de l'ordre à Jakarta avant la tenue des Jeux asiatiques en août dans la capitale indonésienne.

La police de Jakarta a précisé avoir, depuis le début du mois, tiré sur 52 suspects qui ont "opposé résistance" à leur interpellation, 11 d'entre eux succombant à leurs blessures. Argo Yuwono, un porte-parole de la police, a déclaré qu'"onze individus ont essuyé des tirs et perdu beaucoup de sang". Ils auraient "causé un trouble à l'ordre public" en résistant aux forces de l'ordre.

Il a ajouté que plus de 2.000 personnes soupçonnées d'avoir commis des délits ont été interpellées ces dernières semaines, alors qu'environ 1.000 policiers supplémentaires ont été déployés pour effectuer des patrouilles dans Jakarta avant les Jeux, qui auront lieu du 18 août au 2 septembre dans la capitale et à Palembang, dans le sud de l'île de Sumatra. Ce grand événement sportif réunira plus de 11.000 athlètes de 45 pays.

Attentats suicides revendiqués par Daesh

La sécurité est une préoccupation majeure pour ces jeux, quelques mois seulement après des attentats suicides revendiqués par Daesh. Ces attaques ont ravivé la menace que représentent les extrémistes islamistes, faisant plus d'une dizaine de morts à Surabaya, deuxième ville d'Indonésie.

La police antiterroriste a arrêté plus de 200 suspects après ces attaques survenues en mai. Trois hommes soupçonnés de terrorisme ont été abattus par les forces de l'ordre au cours d'opérations le weekend dernier à Yogyakarta, capitale culturelle de l'île de Java.

Environ 100.000 membres des forces de l'ordre seront déployés pour la sécurité des Jeux asiatiques à Jakarta et Palembang.

L.D., avec AFP