BFMTV

Covid-19: l'Inde franchit la barre des 300.000 décès officiellement recensés

Enterrement d'une personne décédée du Covid-19, le 22 mai 2021 à New Delhi, en Inde

Enterrement d'une personne décédée du Covid-19, le 22 mai 2021 à New Delhi, en Inde - Sajjad HUSSAIN © 2019 AFP

Dans l'ensemble de l'Inde, la vague dévastatrice du Covid-19 a submergé les hôpitaux, entraîné une pénurie d'oxygène et de médicaments essentiels

L'Inde a franchi la barre des 300.000 décès du Covid-19 officiellement recensés, devenant le troisième pays au monde à atteindre ce chiffre, derrière les États-Unis et le Brésil, alors que la pandémie continue de faire rage dans ce vaste pays de 1,3 milliard d'habitants.

Selon le ministère de la Santé, le nombre total de décès s'élève à 303.720, dont 50.000 en un peu moins de deux semaines, et le nombre cumulé de contaminations a dépassé les 26,7 millions.

Depuis quelques semaines, le pays enregistre régulièrement un nombre quotidien record de contaminations et de décès. Au cours des dernières 24 heures, l'Inde a recensé 4454 décès dus au virus Covid-19, soit le deuxième bilan quotidien le plus élevé depuis le record de 4529 morts atteint mercredi.

Des chiffres sans doute largement sous-estimés

Nombre d'experts estiment que les chiffres réels sont sans doute largement sous-évalués, d'autant que l'épidémie s'est propagée au-delà des grandes villes, dans les zones rurales où les hôpitaux sont rares et où les registres sont mal tenus.

Dans l'ensemble de la vaste nation, la vague dévastatrice du Covid-19 a submergé les hôpitaux, entraîné une pénurie d'oxygène et de médicaments essentiels. Les crématoriums et cimetières ont également été débordés.

M.D. avec AFP