BFMTV

Hong Kong: passé à tabac, mais coupable de violences contre la police

Ken Tsang, passé à tabac par la police en 2014, a néanmoins été reconnu coupable de violences contre les policiers, et risque deux ans de prison.

Ken Tsang, passé à tabac par la police en 2014, a néanmoins été reconnu coupable de violences contre les policiers, et risque deux ans de prison. - ISAAC LAWRENCE / AFP

Le manifestant pro-démocratie hongkongais dont le passage à tabac en 2014 par des policiers -filmé- avait fait le tour du monde a été jugé coupable ce jeudi de violences contre d'autres policiers.

Ken Tsang, 40 ans, un militant hongkongais pour la démocratie dont le passage à tabac avait fait le tour du monde il y a deux ans, était entre autres accusé d'avoir aspergé les policiers de liquide lors des grandes manifestations de la fin 2014 dans l'ex-colonie britannique, dans ce que ses partisans ont dénoncé comme une manœuvre pour détourner l'attention des faits beaucoup plus graves dont il avait été victime. Ce jeudi, il a néanmoins été reconnu coupable de violences envers des policiers.

Passible de deux ans de prison

Les faits pour lesquels Ken Tsang a été jugé coupable se seraient déroulés lors de la même soirée où, plus tard, il avait été victime d'une agression filmée par la télévision locale puis abondamment relayée. On y voyait ce militant du Parti civique traîné, menottes aux poignets, dans un parc par un groupe d'agents en civil puis roué de coups de poing et de pied. Déclaré coupable ce jeudi de violences contre les forces de l'ordre et rébellion, Ken Tsang est passible de deux ans de prison. Le tribunal annoncera sa peine lundi.

A.M avec AFP