BFMTV

La Corée du Nord aurait procédé à un tir d'essai de missile

BFMTV
D'après le ministère sud-coréen de la Défense, la Corée du Nord a tiré coup sur coup ce mercredi deux puissants missiles à moyenne portée.

Ce mercredi, la Corée du Nord a tiré deux puissants missiles à moyenne portée à la suite. Selon le ministère sud-coréen de la Défense, ces derniers semblent avoir volé sur des distances nettement plus importantes que lors de précédents lancements infructueux.

Condamnations internationales

Les engins seraient des missiles Musudan à portée intermédiaire susceptibles de menacer les bases américaines de l'île de Guam, dans le Pacifique. Les condamnations internationales n'ont pas tardé, Washington comme Tokyo parlant de violations claires des résolutions de l'ONU, Séoul promettant de rechercher un durcissement des sanctions contre cet Etat doté de l'arme nucléaire. Le Conseil de sécurité de l'ONU interdit à la Corée du Nord tout programme nucléaire et balistique.

A la limite de la violation de l’espace aérien japonais

Le premier engin a été tiré peu avant 6h et a vraisemblablement volé sur 150 kilomètres au-dessus de la mer Orientale, également appelée mer du Japon. Le second Musudan a atteint une altitude de 1.000 mètres et parcouru 400 kilomètres de distance, selon des analystes militaires japonais. Cette trajectoire aurait été calculée de façon à éviter toute violation de l'espace aérien japonais, d'après certains analystes. Quatre Musudan tirés cette année ont explosé sur le pas de tir ou peu après leur lancement.

A.M avec AFP