BFMTV

Le discours "sympathique" du président chinois

L'Elysée a déroulé le tapis rouge pour le visite du président chinois.

L'Elysée a déroulé le tapis rouge pour le visite du président chinois. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

VIDEOS - "La Chine est pacifique, sympathique et civilisée", a dit le président chinois Xi Jinping au troisième jour de son voyage en Chine. Un discours applaudi par François Hollande, mais pas par RSF.

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. Ce dicton ne fait pas partie des nombreux proverbes et maximes déroulés par le président chinois lors de son discours au Quai d'Orsay jeudi. Mais il aurait pu. Au troisième jour de sa visite en France, marquée par de nouveaux accords commerciaux, Xi Jinping a joué les VRP du "socialisme à la chinoise".

"Napoléon disait: la Chine est un lion endormi, le jour où il s'éveillera, le monde tremblera. Aujourd'hui ce lion s'est réveillé et il est pacifique, sympathique et civilisé", a lancé Xi Jinping avant d'être applaudi par François Hollande.

"La plus grande prison du monde pour les journalistes"

Un discours qui ne devrait pas être du goût de l'association Reporters sans frontières qui a déployé sur la Tour Eiffel un portrait géant du président chinois faisant un bras d'honneur, grâce à un photomontage.

"Aujourd'hui la Chine est la plus grande prison du monde pour les journalistes", rappelle Lucie Morillon. "Depuis un an que Xi Jinping est président en Chine, la censure s'est renforcée. Il faut absolument que les autorités françaises évoquent la question des droits de l'homme et de la liberté d'information à la fois de manière privée et publique et qu'ils ne résument pas cette visite à une visite économique", poursuit la directrice de recherche RSF.

Hollande timide sur les droits de l'homme

Dans ses discours prononcés mercredi et jeudi, le président François Hollande s'est longuement félicité de la relation franco-chinoise sur le plan économique, géopolitique et culturel. Sur la question sensible des droits de l'homme, il s'est contenté d'une timide déclaration noyée dans un passage de son discours consacré aux échanges culturels.

"Nous sommes attachés à la création, à l'expression, à l'émancipation, à travers la libre circulation des personnes et des idées qui constituent le socle des droits de l'homme", a dit François Hollande. Mais l'Elysée assure que la question a été abordée en privé.

Une visite marathon

Après avoir été reçu aux Invalides et à l'Elysée mercredi, le président chinois et son épouse ont déjeuné à Matignon jeudi midi après une cérémonie à l'Arc de Triomphe et un passage à l'Unesco. Ils dîneront jeudi soir à Versailles, dernière étape de cette visite d'Etat.

Karine Lambin