BFMTV

Michelle Obama débute une vraie tournée de rockstar pour la promotion de son livre

Michelle Obama arrive au Rockfeller Plaza, le 11 octobre 2018, à New York.

Michelle Obama arrive au Rockfeller Plaza, le 11 octobre 2018, à New York. - Roy Rochlin - Getty - AFP

L'ex-Première dame des Etats-Unis entame ce mardi une tournée mondiale pour la sortie de ses mémoires, qui l'amènera en France le 5 décembre.

Une tournée digne d'une rock star. L'annonce a été faite ce mardi par son éditeur français: Michelle Obama sera le 5 décembre prochain en France, pour faire la promotion de son livre de mémoires, Becoming ("Devenir", en français), dans lequel elle raconte son parcours. L'ouvrage de 426 pages, qui est sorti simultanément dans plusieurs pays, dont la France, ce 13 novembre, et a déjà été traduit dans une trentaine de langues, est d'ores et déjà présenté comme l'événement littéraire de l'année outre-Atlantique.

En France, l'ancienne Première dame rencontrera ses admirateurs à la Seine Musicale, à Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine. Plus de 4.000 personnes sont attendues, et devront débourser de 54 à 99 euros pour espérer voir leur idole américaine.

Une tournée signée Live Nation

Cet événement parisien s'inscrit dans la large tournée promotionnelle mise en place pour accompagner la sortie de Becoming, qui débute dès ce mardi. Orchestrée par Live Nation, le tout-puissant promoteur et organisateur de spectacles américain, que l'on retrouve derrière les concerts de Madonna, U2 ou Beyoncé, cette tournée n'a rien de la paisible séance de dédicaces en librairie, mais adopte en revanche tous les codes de celle d'un groupe de rock ou d'une star de la pop. Du jamais vu pour une sortie littéraire. 

Aux Etats-Unis, Michelle Obama s'arrêtera dans dix grandes villes, à commencer par Chicago, dans l'Illinois, le fief des Obama, ce mardi soir. L'épouse du 44e président américain doit s'y produire au sein de l'arène de l'équipe des Chicago Bulls, le United Center, d'une capacité de près de 21.000 places. Trois capitales européennes sont également prévues à l'agenda. 

Les "prestations" de Michelle Obama ont été pensées comme des conversations avec plusieurs célébrités, parmi lesquelles la vedette de la télévision américaine Oprah Winfrey, l'écrivaine nigériane Chimamanda Ngozi Adichie ou encore l'actrice Sarah Jessica Parker, qui l'interrogeront sur son livre. 

Salles pleines, places à prix d'or

Mises en vente fin septembre, les places des dates américaines se sont arrachées à prix d'or: jusqu'à 3235 dollars (2870 euros) à Chicago pour des sièges au premier rang incluant une rencontre et une photo avec Michelle Obama, 3467 dollars (3074 euros) pour une rencontre "VIP" en coulisses avec la star. Les places les moins chères restantes montent tout de même à 217 dollars (192 euros), tandis que les billets à 30 dollars ont été épuisés dès les premières heures de mise en vente. 

Suivront des dates à Washington, Detroit, Brooklyn et Dallas, dans des salles aux mêmes dimensions, et toujours selon la même échelle de tarifs, qui a fait grincer des dents chez les fans. Face au succès de ce business juteux, Live Nation a programmé deux dates supplémentaires. 10% des billets seront toutefois offerts à des écoles et des organisation caritatives.

Quant aux ventes des livres, elles devraient elles aussi atteindre des records. Outre-Atlantique, Becoming est d'ores et déjà annoncé comme la plus grosse vente de l'année. 

L'idole des Américains

Deux ans après le départ du couple Obama de la Maison Blanche, la popularité de Michelle Obama, qui a toujours été très forte, semble atteindre une forme d'apothéose. Du statut d'idole des Américains, l'ancienne avocate est aujourd'hui passée à celui de star, ce que vient confirmer cette tournée sans commune mesure pour une épouse d'ex-président.

Dans son livre, dont les bonnes feuilles ont été publiées dans la presse, l'ex-Première dame se dévoile, revenant notamment sur sa rencontre avec Barack Obama, leurs difficultés à avoir des enfants, mais livre aussi sa vision de la politique et la façon dont elle a vécu la fulgurante ascension de son mari. Elle ne manque pas non plus d'égratigner Donald Trump, à qui elle assure n'avoir jamais pardonné la fausse rumeur autour du lieu de naissance de son époux. 

Si de nombreux Américains continuent de placer en elle leurs espoirs pour 2020, Michelle Obama ne cesse de marteler qu'elle n'ambitionne pas une carrière politique. Pourtant, les sondages les plus récents la placent deuxième des intentions de vote chez les démocrates, juste derrière Joe Biden et loin devant Hillary Clinton, si elle décidait de se présenter à l'investiture du parti pour affronter Donald Trump dans deux ans. Tandis que d'autres sondages la donnent largement gagnante en cas de duel face au républicain à la prochaine présidentielle. 

Adrienne Sigel