BFMTV

Qui est Miranda Barbour, la sataniste qui se prétend tueuse en série?

Miranda Barbour, menottée et escortée par des policiers.

Miranda Barbour, menottée et escortée par des policiers. - -

PORTRAIT - Miranda Barbour affirme tuer depuis l'âge de 13 ans et revendique plus de 22 victimes. Le journaliste qui l'a rencontrée en prison raconte avoir eu devant lui "une jeune femme gentille", "une mère aimante". Récit d'une fille qui glace l'Amérique.

Depuis ses glaçantes révélations, elle fait la une des journaux. Miranda Barbour, 19 ans, enfermée dans l'attente de son procès pour le meurtre d'un homme de 42 ans en novembre dernier, a confié à un journal local vendredi dernier qu'elle avait tué "au moins 22 personnes" ces six dernières années.

Francis Scarcella est le journaliste à l'origine de l'affaire. A la demande, pressante, de la jeune fille, qui dévore tous les articles qui parlent d'elle dans la presse locale depuis sa mise sous écrou, il est allé la rencontrer en prison et l'interviewer. "J'avais devant moi une jeune fille calme, cool, coopérative. Elle était si gentille... C'est ce qui m'a le plus effrayé", confie-t-il à BFMTV.com.

"Je suis l'affaire depuis le 11 novembre dernier, jour où elle a tué Troy LaFerrara", le meurtre pour lequel elle est en prison actuellement. "Honnêtement, j'ai le sentiment qu'elle ne ment pas à propos des meurtres passés qu'elle évoque. Elle m'a donné énormément de détails", reconnaît le journaliste. Les enquêteurs partagent ce ressenti. Ils collaborent actuellement entre le Texas, la Caroline du Nord, la Californie et l'Alaska, où elle dit avoir commis ces meurtres, pour rouvrir les affaires non élucidées, et tenter d'obtenir des preuves.

Elle intègre un culte satanique à 13 ans

Qui se cache réellement derrière ce visage de jeune fille sage? A travers le parloir, elle affirme n'avoir tué que des "mauvaises personnes", ce qui lui vaut désormais le surnom de "Dexter dans la vraie vie" dans la presse anglo-saxonne, en référence à la série télévisée.

Les enquêteurs, malgré l'absence de preuves, ont cependant des certitudes. Tout d'abord, la jeune fille a été abusée sexuellement à l'âge de 4 ans par sa tante. Celle-ci purge actuellement une peine de prison de quatorze ans. "Je confiais ma fille à très peu de gens, mais je faisais confiance à ma belle-soeur. Quand j'ai su ça, j'ai été dévastée", confiait récemment Elisabeth, la mère de Miranda, au Daily Item.

Deuxième certitude: la jeune fille a fugué de son domicile et intégré un culte satanique à l'âge de 13 ans, date à laquelle elle indique avoir tué pour la première fois. "Ce n'était pas un délire d'adolescents, mais un véritable culte d'adultes", nous confirme Francis Scarcella.

"Elle aime sa fille plus que tout"

Sa mère, désemparée, a fini par reprendre la main sur sa fille, et l'envoyer en Caroline du Nord, chez son frère, mais Miranda n'a jamais coupé les ponts avec les adeptes de cette secte. D'ailleurs, le soir du meurtre de Troy LaFerrara, en novembre dernier, Miranda portait une robe noire, avait une "Bible satanique" dans la voiture, et a poignardé l'homme avec une dague, rapporte le Daily Item de source policière.

Enfin, à 17 ans, Miranda est tombée enceinte. Le père de sa fille serait mort depuis, mais Elisabeth, la mère de Miranda, reste sceptique. "On ne sait pas précisément qui est le père, malgré ce qu'elle dit. Elle a eu beaucoup de petits amis à cet âge-là."

Après avoir été placée, l'enfant de Miranda, âgée de deux ans, vit désormais au Texas avec le père de la tueuse, à sa demande. Francis Scarcella en est convaincu, "paradoxalement, alors qu'elle n'exprime absolument aucun remords pour ses victimes, elle aime sa fille plus que tout. Je pense que c'est sa faiblesse", conclut le reporter.

Alexandra Gonzalez