BFMTV

Quand Donald Trump compare Black Lives Matter à un "symbole de haine"

Donald Trump à la Maison Blanche le 23 juin 2020.

Donald Trump à la Maison Blanche le 23 juin 2020. - Brendan Smialowski

Le président américain a réagi à la décision du maire de New York de peindre le slogan anti-raciste sur la 5e avenue.

Une peinture qui fait couler beaucoup d'encre. Le maire démocrate de la ville de New York, Bill de Blasio, a annoncé la semaine dernière vouloir peindre en lettres jaunes le slogan "Black Lives Matter" ('Les vies noires comptent", ndlr), un geste faisant écho à l'inscription réalisée il y a plusieurs semaines à quelques blocs de la Maison Blanche à Washington.

Une décision qui n'a pas manqué de faire réagir Donald Trump qui voit dans ce geste une manière de "dénigrer cette luxueuse avenue". Pour cause: le slogan sera peint le long de la 5e avenue à Manhattan juste devant... la Trump Tower, propriété du président milliardaire.

"La ville de New York va couper d'UN MILLIARD DE DOLLARS le budget de sa police et pourtant son maire va peindre un grand, jaune et coûteux slogan Black Lives Matter sur la 5e avenue", s'est offusqué le locataire de la Maison Blanche, faisant référence au dernier budget voté par la ville américaine.

Le maire de New York ciblé par le président

Donald Trump accuse par ailleurs les militants de Black Lives Matter de crier des slogans appelant au meurtre de policiers "Pigs in a blanket, fry'em like bacon" ("les flics c'est comme le bacon, il faut les griller"). Un slogan certes prononcé mais en 2015 dans le Minnesota comme le relève CBS News.

"Peut-être que notre GRANDE police, qui a été neutralisée et méprisée par un maire qui les déteste et leur manque de respect, ne laissera pas ce symbole de la haine être apposé sur la plus grande avenue de New York. Dépensez cette argent pour combattre le crime à la place !", a réagi le président qui fait face depuis plusieurs semaines à un important mouvement de protestation suite au décès de George Floyd fin mai à Minneapolis.

Une déclaration à laquelle Bill de Blasio n'a pas tardé à réagir. "Voilà ce que vous n'arrivez pas à comprendre. Les personnes noires ont CONSTRUIT la 5e avenue et une grande partie de cette nation. Votre "luxe" provient de leur travail, pour lequel ils n'ont jamais été correctement payés. Nous les honorons, le fait que vous le voyez comme une manière de dénigrer votre rue est la définition du racisme", a répondu le maire de New York à Donald Trump.

Si le choix de peindre le slogan devant la Trump Tower peut tout à fait être considérée comme une provocation à l'encontre du président américain, d'autres peintures sont prévues à Manhattan mais aussi dans les quartiers de Brooklyn, du Bronx et du Queens.

Hugues Garnier Journaliste BFMTV