BFMTV

Présidentielle américaine: un scandale de "sexting" vient contrarier la campagne Clinton

Huma Abedin et son mari Anthony Weiner, en juillet 2013.

Huma Abedin et son mari Anthony Weiner, en juillet 2013. - John Moore - Getty Images North America - AFP

Huma Abedin, directrice adjointe de la campagne d'Hillary Clinton, a annoncé ce lundi se séparer de son mari, l'ancien représentant Anthony Weiner. Celui-ci se retrouve en effet au coeur d'un nouveau scandale de "sexting".

Un scandale qui frappe de plein fouet le sommet de l'équipe d'Hillary Clinton. Huma Abedin, la directrice adjointe de la campagne de la candidate démocrate, qui est aussi sa plus proche et plus fidèle conseillère, a annoncé ce lundi qu'elle se séparait de son mari, l'ancien élu au Congrès Anthony Weiner, après un nouveau scandale de "sexting", ont rapporté de nombreux médias américains.

Textos à caractère sexuel

Cette décision fait suite à des révélations du New York Post, selon lesquelles l'ancien élu à la Chambre des représentants, qui avait dû démissionner en 2011 à la suite d'un premier scandale de tweets sexuels, échangeait depuis janvier 2015, et jusqu'à récemment, des "sextos" avec une jeune femme brune, dont le contenu ne faisait aucun doute. 

Une photo publiée par le New York Post montre notamment Anthony Weiner, torse nu étendu sur son lit, son fils de 4 ans à ses côtés. "Quelqu'un est juste monté dans mon lit", avait-il expliqué à son interlocutrice, présentée comme une supportrice de Donald Trump, l'adversaire républicain d'Hillary Clinton à la présidentielle.

Un précédent scandale en 2011

"Après une longue et douloureuse réflexion et un travail sur mon mariage, j'ai décidé de me séparer de mon mari", a déclaré Huma Abedin, 40 ans, dans un communiqué, ajoutant qu'ils étaient tous les deux déterminés à "faire ce qui est le mieux pour (leur) fils".

Huma Abedin, 40 ans, est l'une des responsables de la campagne présidentielle d'Hillary Clinton, dont elle est extrêmement proche. Elle voyage souvent avec elle et travaillait déjà avec Hillary Clinton lors de sa première campagne en 2008. Elle l'avait suivie au département d'Etat.

En 2011, Anthony Weiner, politicien doué et ambitieux, avait dû démissionner de son poste de représentant de l'Etat de New York après avoir admis qu'il avait envoyé sur Twitter une photo sans équivoque à une étudiante qu'il n'avait jamais rencontrée. Il avait à l'époque présenté des excuses et promis de changer de comportement.

Mais en juillet 2013, il avait admis, sa femme à ses côtés, qu'il avait continué en 2012 à échanger des messages et photos sur Internet avec des inconnues, sous le pseudonyme "Carlos Danger". Ses espoirs de devenir maire de New York en 2014 étaient alors partis en fumée.

A.S.