BFMTV

Donald Trump va confirmer un ex-lobbyiste comme ministre de l'Environnement

Andrew Wheeler, ex numéro 2 de l'EPA, agence de protection de l'environnement.

Andrew Wheeler, ex numéro 2 de l'EPA, agence de protection de l'environnement. - WIN MCNAMEE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Le président américain s'apprête à nommer un ancien lobbyiste du secteur énergique comme nouveau ministre de l'Environnement.

Donald Trump a laissé entendre vendredi qu'il nommerait officiellement à son poste le ministre par intérim de l'Environnement, un ancien lobbyiste des secteurs du charbon et de l'énergie, Andrew Wheeler.

Donald Trump l'a glissé lors d'une cérémonie de remise de médailles à la Maison Blanche. Désignant l'administrateur par intérim de l'Agence de protection de l'environnement (EPA), le chef de l'exécutif a dit: "l'administrateur par intérim, qui je vous le dis va être permanent, il a fait un travail fantastique et je veux le féliciter".

Au programme: défaire le bilan d'Obama

Aux Etats-Unis, les ministres et grands responsables de l'administration sont nommés par le président mais doivent être confirmés par le Sénat. Ce sera le cas de Andrew Wheeler s'il est effectivement nommé.

Auparavant numéro deux de l'EPA, il avait pris les rênes de l'agence en juillet après la démission forcée de Scott Pruitt, rattrapé par des scandales de dépenses. Les deux hommes ont en commun la volonté de défaire méthodiquement le bilan environnemental des huit années de la présidence de Barack Obama.

Parmi les grandes décisions de l'ère Trump, l'annulation d'un plan antipollution visant les centrales au charbon, et le lancement d'une procédure pour assouplir des normes antipollution de voitures après 2025. Mais le chantier de déréglementation est contesté en justice par des Etats, ce qui reportera à plusieurs années l'éventuelle entrée en vigueur des nouvelles mesures.

J.B avec AFP