BFMTV

Discours sur l'état de l'Union: un nouveau Kennedy pour donner la contradiction à Trump

Joseph Kennedy III, en 2014.

Joseph Kennedy III, en 2014. - Mike Coppola - Getty - AFP

Le jeune élu de 37 ans, petit-neveu de l'ancien président JFK, apportera la contradiction démocrate lors du discours sur l'état de l'Union de Donald Trump, ce mardi.

Il incarnera l'opposition face au président des Etats-Unis. Joseph Kennedy III, petit-fils de Robert Kennedy et petit-neveu de l'ancien président John F. Kennedy, doit prononcer ce mardi la réponse des démocrates au discours annuel sur l'état de l'Union du président républicain Donald Trump. Ce dernier se plie pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir à cet exercice annuel, tradition de la fonction présidentielle américaine. 

Une étoile montante du Parti démocrate 

Agé de 37 ans, Joseph Kennedy III, plus communément appelé Joe Kennedy, représente depuis 2013 une circonscription du Massachusetts - fief de la famille Kennedy - à la Chambre des représentants, et est le dernier Kennedy en date à porter les couleurs démocrates en politique.

Il est d'ailleurs considéré comme l'étoile montante du parti depuis un discours prononcé au Congrès en mars 2017, au cours duquel il avait vivement attaqué la réforme de santé voulue par Donald Trump pour remplacer l'Obamacare, qu'il avait qualifiée d'"acte de malveillance". Ce jour-là, il avait cité un passage de la Bible pour appuyer son propos. 

"J'ai été choqué par la remarque du Président Ryan. Avec tout le respect que je lui dois, nous avons dû lire différentes versions de la Bible. Celle que j’ai lue nous demande de nourrir ceux qui ont faim, de vêtir ceux qui sont nus, d’accueillir les sans-abri et de soigner les malades. La compassion, c’est aider les gens dans le besoin. Il n’y a pas de compassion dans un système qui ferait de l’assurance santé un luxe", avait-il déclaré. 

Dans les pas de son grand-oncle?

Avec ce discours, beaucoup avaient vu en lui la relève de la famille Kennedy, alors que JFK reste le président le plus populaire de l'histoire récente des Etats-Unis. Une famille et des connexions dans le milieu qui ont permis au jeune élu, formé dans les prestigieuses universités de Stanford et Harvard, de faire ses premiers pas en politique, il y a près de six ans. 

Depuis son élection en 2012, Joe Kennedy a acquis une réputation de démocrate progressiste, notamment sur la santé, comme son grand-oncle Ted Kennedy, sur la lutte contre le racisme ou sur la question des armes à feu. En juin 2016, il avait fait un sit-in de plus de 24 heures au Congrès, pour dénoncer le refus des Républicains d'adopter des restrictions sur les armes, après l'attentat du Pulse, à Orlando, qui avait fait 49 morts.

Ce mardi, il a invité une soldate américaine transgenre, Patricia King, sergent-chef dans l'armée de Terre, à assister au discours présidentiel depuis les tribunes des invités parlementaires, dans l'hémicycle de la Chambre des représentants.

L'allocution télévisée - diffusée immédiatement après le discours du président devant les deux chambres réunies du Congrès - servira aux démocrates à porter en prime-time leurs combats politiques du moment, notamment sur l'immigration, sur les droits civiques, sur la santé et sur la diversité. Représenter le parti pour cette "réponse" est considéré comme un honneur, souvent porté par une figure prometteuse du parti. 

Adrienne Sigel avec AFP