BFMTV

De violentes intempéries libèrent un bateau coincé depuis plus de 100 ans en haut des chutes du Niagara

L'épave du bateau s'est déplacée après un siècle d'immobilité dans les chutes du Niagara, selon une annonce du manager des Niagara Parks

L'épave du bateau s'est déplacée après un siècle d'immobilité dans les chutes du Niagara, selon une annonce du manager des Niagara Parks - Handout / AFP

Le bateau s'était échoué contre des pierres à 600 mètres des principales chutes d'eau du site après un accident, le 6 août 1918. Devenu une véritable attraction touristique, l'épave s'est déplacée pour la première fois la nuit du 31 octobre lors d'une violente tempête.

"The Iron Scow" ("le chaland de fer") n'avait pas bougé depuis 101 ans. L'épave de ce bateau coincé depuis 1918 en haut des chutes du Niagara, situées entre les Etats-Unis et le Canada, a été libérée et s'est déplacée après de violentes intempéries entre le 31 octobre et le 1er novembre, a annoncé le gestionnaire des lieux, Niagara Parks, cité par plusieurs médias dont le Washington Post.

"Tout semble sécurisé pour l'instant"

Dans une vidéo publiée par le compte Twitter de Niagara Parks, Jim Hill, l'un des managers, explique que les conditions climatiques extrêmes cette nuit d'Halloween ont déplacé l'épave d'environ 50 mètres et l'ont "renversée sur le côté puis tournée" dans les rapides.

"Elle pourrait rester bloquée là pour des jours, ou y rester bloquée pour des années encore" a commenté Jim Hill. "Tout semble sécurisé pour l'instant", a précisé le PDG de Niagara Parks, David Adames, sur la chaîne CBC.

Si le bateau continue d'avancer et menace de tomber dans les chûtes, des mesures pour assurer la sécurité de tous seront prises, a-t-il assuré.

Un sauvetage miraculeux à 600 mètres des chutes

Le 6 août 1918, deux hommes d'une cinquantaine d'années, Gustav Lofberg et James Harris, devaient travailler sur l'extraction de matériaux du fond de l'eau à un peu plus d'un kilomètre du bord des "Horseshoe Falls", les principales chutes d'eau du Niagara, hautes de 50 mètres, raconte le Washington Post. Mais le câble qui les reliait à un remorqueur s'est cassé, et leur bateau a commencé à dériver vers les rapides. En laissant l'eau infiltrer le bateau, ils ont finalement réussi à l'arrêter et il s'est échoué sur des pierres, à 600 mètres du bord des chutes.

Leur sauvetage a été particulièrement compliqué en raison de la dangerosité des rapides à cet endroit-là. C'est grâce à une installation de cordes et de toile que les secours ont pu sauver les deux hommes, une opération qui aurait été impossible sans l'aide d'un vétéran canadien de la première guerre mondiale, William "Red" Hill Senior, qui est allé démêler les cordes qui s'étaient bloquées. Le centenaire de l'opération de sauvetage avait été célébré en 2018.

Julia Galan