BFMTV

Climat: le futur chef de la diplomatie américaine tranche avec les positions de Trump

Rex Tillerson juge "important" que les Etats-Unis restent engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique

Rex Tillerson juge "important" que les Etats-Unis restent engagés dans la lutte contre le réchauffement climatique - AFP

Les déclarations de Rex Tillerson, le futur chef de la diplomatie américaine, sur le réchauffement climatique tranchent avec celle du climato-sceptique Donald Trump. L'ex-PDG du géant pétrolier ExxonMobil a jugé "important" mercredi au Congrès que les Etats-Unis restent engagés au niveau international pour affronter les menaces posées par le réchauffement climatique.

"Une réponse globale" nécessaire

"Je pense qu'il est important que les Etats-Unis gardent un siège autour de la table, la réponse aux menaces du changement climatique exigeant une réponse globale", a-t-il déclaré en réponse à une question lors de son audition par la commission des Affaires étrangères du Sénat, qui doit le confirmer comme secrétaire d'Etat.

"Aucun pays ne peut seul régler ce problème", a ajouté Rex Tillerson, signalant ainsi être favorable au maintien des Etats-Unis dans l'Accord de la COP21 conclu à Paris en décembre 2015 et dans lequel le président Barack Obama a joué un rôle clé.

Les déclarations de Rex Tillerson tranchent avec celles de Donald Trump sur ce sujet. Le président élu, un climato-sceptique, avait dit durant sa campagne qu'il voulait retirer les Etats-Unis de l'Accord de Paris. Il a toutefois nuancé cette position après son élection en se déclarant "ouvert sur cette question".

M.L. avec AFP