BFMTV

Attentat au Mali: qui était Fabien Guyomard, tué samedi à Bamako?

Fabien Guyomard au centre de la photo

Fabien Guyomard au centre de la photo - BFMTV

Le jeune homme de 30 ans avait découvert le Mali à travers la coopération organisée entre la ville d’Angers, où il a grandi, et Bamako. "Il est tombé amoureux dès son premier voyage", témoignent ses amis pour BFMTV.

"Le dernier souvenir que j’ai de lui, c’était dans le bar (La Terrasse, où a eu lieu l’attaque), il dansait en souriant", raconte à BFMTV son ami Zakaria Maïga, qui a identifié le corps. Fabien Guyomard, Français de 30 ans expatrié au Mali, est mort samedi à Bamako sous les balles d’un jihadiste du groupe Belmokthar. Les deux hommes s’étaient rencontrés en 2009 dans une association humanitaire.

Célibataire sans enfant né le 4 août 1984 en France, Fabien Louis Guyomard vivait à Bamako depuis 2007 et travaillait à ICMS Africa, une société américaine spécialisée dans la construction de luxe. Ses proches assurent qu’il ne craignait pas du tout pour sa sécurité et seul souhait était de construire sa vie au Mali, son pays de coeur.

Le jeune homme avait découvert le pays à travers la coopération organisée entre la ville d’Angers où il a grandi et Bamako la capitale du Mali. "Il est tombé amoureux du pays dès son premier voyage, raconte une ancienne responsable du mouvement avec qui Fabien Guyomard était resté en contact. Il avait l’envie de s’investir dans le pays et d’y vivre. Il m’avait dit qu’il se considérait comme malien".

"Fabien était malien"

"Fabien était malien. Un Malien plus malien que beaucoup d’autres, raconte Mafanga Dembelé. Fabien avait compris la culture de notre pays : la coexistence pacifique et la joie de vivre". "Très intégré, notamment au sein du Rotary Club de Bamako qui recense 95% de Maliens pour 5% d’expatriés, "il commençait à parler le Bambara même si l’accent lui manquait encore", se souvient Abdoulaye Keita.

Ses amis maliens à Bamako rendront un dernier hommage à Fabien Guyomard lundi après-midi avant que son corps ne revienne en France. Peut-être à Binic, petite station balnéaire des Côtes-d’Armor en Bretagne, où habitent ses parents après avoir vécu à Angers.

L'attentat dans un bar-restaurant de Bamako, qui a coûté la vie à trois Maliens et à deux Européens, dont Fabien Guyomard, est le premier de ce type perpétré dans la capitale malienne.

S.A. avec Sandra Boulanger