BFMTV

INFO BFMTV – Barrage du Grand Inga sur le fleuve Congo: un accord signé samedi à Paris

Une vue du barrage Inga I, l'un des deux barrages déjà en service sur le fleuve Congo avec Inga II. Le projet Grand Inga est, comme son nom le suggère, beaucoup plus imposant.

Une vue du barrage Inga I, l'un des deux barrages déjà en service sur le fleuve Congo avec Inga II. Le projet Grand Inga est, comme son nom le suggère, beaucoup plus imposant. - -

Le projet du plus grand barrage au monde, deux fois plus grand que celui des Trois Gorges en Chine, est en bonne voie. Un accord doit être signé demain à Paris, pour lancer sa construction.

Un accord doit être signé samedi, à Paris, entre l’Afrique du Sud et la République démocratique du Congo (RDC) pour la construction du plus grand barrage du monde. Le Grand Inga s'ajoutera aux deux barrages Inga existants et prendra place lui aussi sur le fleuve Congo. Ce gigantesque ouvrage pourrait fournir 40% de l’électricité en Afrique.

Une puissance de 40.000 Mégawatts

D’une puissance de près de 40.000 Mégawatts et d’un coût total estimé à 80 milliards de dollars, le projet Grand Inga sera d’une taille presque deux fois supérieure au barrage des Trois Gorges situé sur le fleuve Yangtsé en République populaire de Chine et qui reste, à ce jour, le plus grand ouvrage hydroélectrique actuellement en service dans le monde.

La première pierre posée en 2015

Pour sa construction, un consortium géant réunit la RDC, l’Afrique du Sud, l’Espagne et la Chine pour le projet, sous l’égide de la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne d’investissement (BEI).

EDF et GDF Suez sont associés au projet pour tout ce qui concerne l’ingénierie.