BFMTV

Gabon: "purification" d'un collège après des scènes de transe présumées

La remise en cause du célibat des prêtres est toujours rejetée par le Pape - Photo d'illustration

La remise en cause du célibat des prêtres est toujours rejetée par le Pape - Photo d'illustration - FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le curé local a dit "confier le collège Delta aux mains de Dieu" après que plusieurs élèves sont apparemment entrés simultanément en transe dans son enceinte. Les vidéos du phénomène disponibles sur les réseaux sociaux avaient suscité l'indignation de la toile gabonaise.

Un prêtre catholique a "purifié" un collège de Port-Gentil, capitale économique du Gabon, quelques jours après que plusieurs élèves sont apparemment entrés simultanément en transe dans l'enceinte de l'établissement, a rapporté ce vendredi le principal journal gabonais.

"Pour un retour de la sérénité dans l'établissement", a titré le journal L'Union, principal quotidien gabonais, pro-gouvernemental.

Le curé local, l'abbé Gérard de Vautibault originaire du diocèse de Montpellier, a indiqué "confier le collège Delta aux mains de Dieu, de sorte qu'il en soit le seul maître".

"Phénomène diabolique"

Mi-janvier, des vidéos circulant sur Internet mettaient en scène des élèves du collège privé laïc, en tenue d'écoliers et à terre, pris de convulsions. La toile gabonaise a largement partagé ces vidéos, s'indignant d'un "phénomène mystique", voire "diabolique" selon certains.

"En notre qualité de gardiens du temple de nos traditions, nous refusons que nos enfants, nos jeunes soeurs et frères lycéens et collégiens soient manipulés de la sorte", a réagi jeudi l'association des tradithérapeutes de la région de Port-Gentil, dans le même journal.

Et l'association de menacer les "auteurs de ces troubles": "Si ce phénomène persiste, nous nous verrons obligés de réagir et tant pis pour les conséquences", sans expliquer toutefois quels outils seront utilisés.

Au Gabon, en majorité chrétien, de nombreux habitants ont conservé leurs croyances ancestrales animistes, qui laissent une place importante aux pouvoirs des éléments de la nature et au surnaturel.

Clémentine Piriou avec AFP