BFMTV

Egypte: une chrétienne jugée pour insulte à l'islam

BFMTV

Une chrétienne enseignant dans une école primaire égyptienne sera jugée à partir du 21 mai pour prosélytisme et insulte à l'islam, a indiqué mardi une source judiciaire. Le procès de Dimyana Obeid Abdel Nour débutera le 21 mai. En attendant, cette membre de la communauté copte (chrétiens d'Egypte) a été libérée contre une caution de 20.000 livres égyptiennes (2.900 dollars).

Selon la source judiciaire, une plainte signée par des collègues et des parents d'élèves l'accuse d'insulte à l'islam et de prosélytisme. D'après certains de ses élèves, cette enseignante de Louxor (sud) aurait dit qu'elle "aime le père Chenouda", en référence au pape copte Chenouda III, décédé en 2012, a indiqué Amnesty International.

Elle aurait aussi "touché son genou ou son estomac en parlant du prophète Mahomet en classe", poursuit l'ONG dans un communiqué sans dire ce que cela pouvait signifier. "Ce n'est pas un crime que de parler d'une religion, que ce soit de la sienne ou de celle de quelqu'un d'autre", a estimé Hassiba Hadj Sahraoui, directrice adjointe de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord à Amnesty.

La loi égyptienne interdit les insultes envers les religions reconnues par l'Etat.