BFMTV

Destitution de Morsi: revivez les événements de la journée

Un homme brandit un drapeau égyptien pour fêter la destitution de Mohamed Morsi.

Un homme brandit un drapeau égyptien pour fêter la destitution de Mohamed Morsi. - -

L'ultimatum fixé par l'armée à Mohamed Morsi est arrivé à échéance, ce mercredi. Le chef d'état-major de l'armée a annoncé la destitution du président, dans la soirée, ainsi que la suspension de la Constitution. Les anti-Morsi ont laissé éclater leur joie dans les rues du Caire.

Journée historique en Egypte, deux ans et demi après l'effondrement du régime de Hosni Moubarak. L'ultimatum lancé par l'armée au président islamiste Mohamed Morsi, au pouvoir depuis un an, est arrivé à expiration ce mercredi après-midi.

Des milliers de manifestants réclamant le départ du président sont massés sur la place Tahrir et dans de nombreuses artères du Caire. Blindés de l'armée et militaires se sont déployés dans les rues de la capitales, en fin de journée. Mercredi soir, Mohamed Morsi a été exclu de la présidence égyptienne par l'armée, provoquant d'importantes scènes de liesse sur la place Tahrir notamment.

Retrouvez ci-dessous le déroulement de cette journée déterminante.

0h25 - Réaction du Canada, pas des Etats-Unis.
"Le Canada exhorte toutes les parties en Egypte (au) calme, à éviter la violence et à s'engager dans un dialogue constructif", a dit Rich Roth, porte-parole du ministre des Affaires étrangères. L'ambassade canadienne au Caire est fermée "jusqu'à nouvel ordre", "pour des raisons de sécurité".

En revanche, pas de réaction de l'administration américaine pour l'heure, ni de la part de la Maison-blanche ni du département d'Etat. Les autorités américaines ont simplement ordonné l'évacuation de leur ambassade au Caire, sans faire plus de commentaires.

0h10 - Qui est Adly Mansour? Le président du Conseil consitutionnel doit assurer l'intérim du pouvoir égyptien, dès jeudi. Nommé par Mohamed Morsi lui-même, il a pris ses fonctions il y a seulement deux jours.

Il a fait l'ENA à Paris et a exercé comme juge dans des tribunaux religieux en Egypte. Agé de 67 ans, il n'a jamais été cité comme potentiel successeur à Morsi et reste très peu connu.

0h05 - Début des consultations sur le nouveau gouvernement. L'opposant et ex-candidat à la présidentielle, Arm Moussa, a indiqué ce soir que les consultations pour former un nouveau gouvernement débutent "maintenant", dès cette nuit.

23h40 - Les félicitations du roi saoudien. Abdallah d'Arabie saoudite a félicité mercredi le nouveau leader d'Egypte, Adly Mansour, appelé à diriger la transition politique. Il est le premier dirigeant étranger à féliciter officiellement Adly Mansour.

23h33 - Les Etats-Unis ont ordonné mercredi l'évacuation de leur ambassade au Caire en Egypte quelques heures après le renversement du président Morsi par l'armée, a indiqué un responsable américain.

Ce soir, le quasi d'Orsay ne prévoit pas d'évacuation des Français sur place.

23h19 - Au moins quatre personnes ont été tuées ce soir dans des affrontements entre pro-Morsi et policiers, au Caire où on craint de nouveaux déchaînements de violence.

23h15 - Gilles Kepel, spécialiste de l’islam et du monde arabe, explique les liens entre Mohamed Morsi et les Etats-Unis, et pourquoi Washington finance l’armée égyptienne.

23h11 - Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur les Champs Elysées, à Paris, pour fêter la destitution de Morsi. Une scène immortalisée sur Twitter par un correspondant de la BBC.

#Egypt Party-time on the Champs Élysées pic.twitter.com/BKXU8Rd44u
— Christian Fraser (@ForeignCorresp) July 3, 2013

23h05 - Dans un message vidéo pré-enregistré et diffusé mercredi soir après l'annonce de sa mise à l'écart par l'armée, Mohamed Morsi a déclaré qu'il restait "le président élu d'Egypte".

"Je suis le président élu d'Egypte", affirme-t-il dans ce message enregistré aux images tremblantes et de mauvaise qualité. Il a également "demandé au peuple de défendre sa légitimité".

Par ailleurs, les services de sécurité ont interrompu la diffusion de la chaîne de télévision des Frères musulmans, mouvement dont est issu Mohamed Morsi.

22h48 - "La France prend acte de l'annonce de nouvelles élections en Egypte après une période de transition et souhaite que le peuple égyptien puisse choisir librement ses dirigeants et son avenir", a déclaré le ministre des Affaires étrangères français, Laurent Fabius.

22h40 - Ulysse Gosset, éditorialiste politique internationale à BFMTV, explique que la chute de Morsi pourrait avoir des répercussions importantes dans la région, notamment en Syrie et au Liban.

22h30 - Le nouveau président par intérim prendra ses fonctions dès demain. Adly Mansour gèrera les affaires du pays jusqu'à la tenue d'une présidentielle anticipée, dont la date n'est pas encore connue.

Mohammed ElBaradei
Mohammed ElBaradei © -

22h - Le représentant de l'opposition, Mohammed ElBaradei, qui s'est exprimé après le général Sissi avec qui il a mené des tractations durant la journée, a estimé que ces mesures "répondent aux aspirations du peuple".

21h40 - Sur le compte Twitter officiel de la présidence, qu'il semble encore contrôler, Mohamed Morsi dénonce un "coup d'Etat complet". "Les mesures annoncées par le commandement des forces armées représentent un coup d'Etat complet, rejeté catégoriquement par tous les hommes libres de notre pays", écrit-il.

Pres. Morsy: Measures announced by Armed Forces leadership represent a full coup categorically rejected by all the free men of our nation
— Egyptian Presidency (@EgyPresidency) July 3, 2013

21h31 - Mohamed Morsi mis à l'abri. Selon l'agence AP, le président destitué Mohamed Morsi a été emmené dans un endroit tenu secret.

BREAKING: Morsi's aide says Egyptian leader has been moved to an undisclosed location. -MM
— The Associated Press (@AP) July 3, 2013

21h26 - Destitué de la présidence, Mohamed Morsi appelle à résister "pacifiquement" au "coup d'Etat" de l'armée qui vient d'annoncer qu'il était écarté du pouvoir, a déclaré un de ses proches collaborateurs.

"Le président appelle tous les Egyptiens à résister pacifiquement à ce coup d'Etat, comme il le fera lui-même", a déclaré cette source sous couvert de l'anonymat. "Ce qu'ils ont fait est illégal, ils n'ont pas autorité pour le faire", a ajouté ce collaborateur de Mohamed Morsi, après la déclaration du chef de l'armée.

-
- © -

21h18 - Scènes de liesse. Dans les rues du Caire, les anti-Morsi laissent éclater leur joie après les annonces de l'armée. De nombreux lasers verts illuminent le ciel.

21h11 - Le président de la Cour constitutionnelle prêtera serment pour assurer l'intérim à la présidence du pays, précise l'armée dans son allocution télévisée. Une élection présidentielle anticipée et des législatives auront lieu en Egypte, après une période de transition.

21h08 - La Constitution mise en place sous la présidence de Mohamed Morsi est "suspendue" provisoirement, le temps que des élections soient organisées, annonce également l'armée égyptienne.

-
- © -

21h06 - "L'armée a entendu l'appel du peuple et compris son rôle", déclare, en direct à la télévision égyptienne, le chef d'état-major égyptien, Abdel Fattah al-Sissi.

20h56 - Selon le journal Al-Ahram citant une source présidentielle, l'armée aurait annoncé à Mohamed Morsi à 19 heures qu'il n'était plus président de l'Egypte.

20h35 - La feuille de route sera annoncée vers 19h30 GMT, soit 21h30 françaises.

20h22 - La feuille de route prévoit notamment une courte transition avant des élections, rapporte l'agence de presse Mena. L'armée égyptienne a élaboré un plan politique, prévoyant une transition institutionnelle en Egypte, suivie d'une élection présidentielle et d'élections législatives.

20h06 - La "feuille de route" de l'armée bientôt présentée. Selon la télévision égyptienne, le représentant de l'opposition égyptienne Mohammed El Baradei, le patriarche copte orthodoxe Tawadros II et le grand imam Ahmed Al-Tayeb d'Al-Azhar, la principale autorité sunnite d'Egypte, vont annoncer prochainement la "feuille de route" de l'armée, a annoncé ce mercredi soir la télévision officielle.

19h37 - Les Etats-Unis se disent "très inquiets" de la situation en Egypte et appellent le président Morsi à "en faire plus" pour répondre aux inquiétudes des manifestants égyptiens. Washington estime notamment qu'il n'y avait pas de propositions suffisantes dans le discours de Mohamed Morsi, mardi soir.

-
- © -

19h33 - La nuit tombe sur la place Tahrir, mais la foule ne désemplit pas, comme le montre la photo ci-contre.

19h20 - Selon des témoins cités par l'agence Reuters, des militaires seraient en train d'installer des barbelés autour de la caserne où se trouve le président Morsi.

19h05 - Des militaires contrôlent le pont menant à l'université du Caire, où sont rassemblés des partisans de Mohamed Morsi.

Troops lining Nile bridge leading to Cairo Uni. pic.twitter.com/oydLsbZ4VU
— Alastair Beach (@Alastair_Beach) July 3, 2013

18h48 - La foule est compacte place Tahrir, comme en témoigne cette photo tweetée il y a quelques dizaines de minutes par une journaliste basée au Caire.

Not gonna lie, you get a bit of vertigo up here #tahrir #cairo #egypt #longwaydown pic.twitter.com/raqP3w6oyO
— Lindsey Parietti (@LPinthefield) July 3, 2013
-
- © -

18h45 - Des blindés de l'armée sont également déployés près d'un rassemblement des partisans du président islamiste, au Caire. Une source militaire, citée par l'agence officielle Mena, a déclaré que les troupes s'étaient massivement déployées dans les quartiers de Nasr City, d'Héliopolis et près de l'université du Caire, comme l'atteste la photo ci-dessous, prise par un journaliste sur place.

Very tense here #cairo univ pic.twitter.com/5DsdB6x8ZS
— Jeremy Bowen (@BowenBBC) July 3, 2013
Armour all over #cairo pic.twitter.com/b34aUZTSIS
— Jeremy Bowen (@BowenBBC) July 3, 2013
-
- © -

18h33 - Des milliers d'anti-Morsi et plusieurs centaines de militaires défilent avec des blindés sur l'avenue aux abords du palais présidentiel, au Caire.

18h23 - Plusieurs milliers de manifestants sont réunis place Tahrir, au Caire, comme le montre cet impressionnant livestream qui permet de suivre les événements sur la fameuse place en direct.

18h15 - Un conseiller de Morsi dénonce un "coup d'Etat militaire". Le conseiller pour la sécurité nationale du président, Essam al-Haddad, a dénoncé ce mercredi, dans un communiqué, un "coup d'Etat militaire" après l'expiration de l'ultimatum de l'armée et l'interdiction faite à plusieurs dirigeants islamistes, dont Mohamed Morsi, de quitter le territoire.

17h58 - Morsi interdit de quitter l'Egypte. Le président égyptien et plusieurs dirigeants des Frères musulmans, le parti dont il est issu, ont été interdits de quitter l'Egypte mercredi, dans le cadre d'une enquête sur une affaire d'évasion de prison en 2011, ont indiqué des sources de sécurité.

Des responsables à l'aéroport du Caire ont confirmé avoir reçu l'ordre d'empêcher les responsables islamistes, dont le Guide suprême de la puissante confrérie Mohammed Badie et son "numéro 2" Khairat al-Chater, de voyager.

17h05 - Damas conseille à Morsi de démissionner. Le régime syrien a conseillé au président égyptien de quitter ses fonctions, après les manifestations monstres de ces derniers jours.

"L'Egypte pourra surmonter sa crise, si Morsi se rend compte que l'immense majorité du peuple égyptien refuse sa présence et réclame son départ", a indiqué le ministre syrien de l'Information, Omrane al-Zohbi, dans des déclarations diffusées par la télévision syrienne.

16h48 - Mohamed Morsi appelle à un "cabinet de consensus" pour régler la crise. Le président égyptien a appelé, sur sa page Facebook officielle, à former un "gouvernement de coalition et de consensus afin d'organiser des législatives à venir".

16h30 - L'ultimatum de l'armée est arrivé à expiration, une annonce des militaires est attendue.

14h50 - Les anti-Morsi se pressent place Tahrir. Des milliers de manifestants réclamant le départ de Mohamed Morsi se sont d'ores et déjà massés sur la place Tahrir, au Caire. "Dégage!", scandent-ils notamment, à l'adresse du président islamiste.

14h15 - L'Intérieur répondra fermement à toute violence, a annoncé le ministère dans un communiqué publié à l'approche de la fin de l'ultimatum.
Les violences, qui ont notamment éclaté lors de heurts entre pro et anti-Morsi, ont fait 47 morts depuis une semaine. Mardi, au moins 16 personnes ont trouvé la mort dans un rassemblement anti-Morsi.

13h55 - Le chef de l'armée égyptienne, Abdel Fattah al-Sissi, rencontre mercredi le représentant de l'opposition, Mohammed El Baradei, ainsi que des chefs religieux et des représentants de partis islamistes, dont celui du président Mohamed Morsi.

Ils doivent évoquer ensemble la "feuille de route" que l'armée a menacé de mettre en place à l'expiration de l'ultimatum.

13h45 - L'armée publiera un communiqué après l'expiration de l'ultimatum, prévue à 14h30 GMT (16h30 françaises). Aucune heure précise n'a été donnée pour cette publication.

|||L'ESSENTIEL

• Mohamed Morsi a été destitué de la présidence égyptienne par l'armée, mercredi soir

• Les opposants laissent exploser leur joie dans les rues du Caire

• Des élections anticipées seront organisées. Le président du Conseil constitutionnel, Adly Mansour, assurera l'intérim.

A.Sigel et E.Bringuier et V.Domon