BFMTV

Pistorius inculpé du meurtre de sa petite amie

Le champion paralympique Oscar Pistorius a été arrêté pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp.

Le champion paralympique Oscar Pistorius a été arrêté pour le meurtre de sa petite amie, Reeva Steenkamp. - -

L'athlète amputé sud-Africain Oscar Pistorius, a tué sa petite amie jeudi, la prenant pour un voleur. Il a été arrêté et inculpé.

C'est l'un des athlètes les plus médiatisés des derniers Jeux olympiques de Londres. Le Sud-Africain Oscar Pistorius est le premier athlète paralympique à avoir participé aux J.O avec les valides l'été dernier. Il a été inculpé jeudi du meurtre de sa petite amie. Pistorius a tiré par erreur sur sa fiancée en la prenant pour un voleur introduit dans leur résidence de Pretoria.

Comparution devant le tribunal vendredi

L'athlète sera présenté vendredi à la justice. "Il comparaîtra demain devant le tribunal d'instance de Pretoria. Ils ont renvoyé l'affaire car ils avaient besoin de l'envoyer faire des prises de sang", a déclaré un porte-parole du parquet.

Pistorius a été arrêté jeudi matin, a indiqué son père. Celui-ci a expliqué être "sous le choc". "On n'a pas beaucoup d'informations à ce stade, je ne l'ai pas vu, il est avec la police et l'affaire est entre les mains des autorités, a -t-il déclaré. La seule personne qui peut nous dire ce qu'il s'est passé, c'est Oscar lui-même", a ajouté Henke Pistorious, rapporte le quotidien Beeld.

Par ailleurs, selon Times Live, site d'informations sud-africain, la piste du cambriolage ne fonctionne pas car il n'y aurait pas de trace d'effractions dans la maison de Pistorius.

La victime touchée par quatre balles

La police a annoncé officiellement jeudi après-midi que la petite amie d'Oscar Pistorius a succombé à quatre tirs de 9 millimètres et été touchée à la tête et à la main.

Au stade actuel de l'enquête, la police a établi que "quatre coups ont été tirés. Elle a été touchée par les quatre tirs", "à la tête et à la main", a indiqué Denise Beukes.

La porte-parole de la police, qui n'exclut pas que davantage de coups aient été tirés et a précisé que l'arme du crime était "un pistolet 9mm" et "était enregistrée au nom de Monsieur Pistorius".

En décembre 2011, Reeva Steenkamp avait fait la couverture du magazine FHM.

Selon la BBC, il est courant que les particuliers en Afrique du sud soient armés, "pour se protéger contre les intrus".

M.R. avec AFP et Fanny Regnault (vidéo)