BFMTV

La dépouille de Mandela arrivée dans son village d'enfance

L'avion était escorté par deux avions de chasse de l'armée sud-africaine.

L'avion était escorté par deux avions de chasse de l'armée sud-africaine. - -

L'avion transportant le cercueil de l'ancien président sud-africain a décollé samedi de l'aéroport militaire de Waterkloof pour Qunu, son village d'enfance où il sera inhumé dimanche.

Célébré depuis une semaine par le monde entier, Nelson Mandela a quitté samedi Pretoria pour son dernier voyage vers la terre de ses ancêtres, dans le sud rural du pays, où l'ancien président sud-africain sera inhumé dimanche.

L'avion transportant la dépouille de Nelson Mandela est arrivé samedi en fin de matinée dans sa province natale du Cap oriental. Il s'achemine vers sa ville natale, Qunu, où il sera inhumé dimanche, point d'orgue de dix jours de deuil mondial.

L'avion, qui devait se poser à l'aéroport de Mthatha, la ville la plus proche de Qunu, était escorté par deux avions de chasse de l'armée sud-africaine qui ont décollé dans son sillage. Une partie de la famille du père de l'Afrique du Sud démocratique, dont son épouse Graca Machel, est déjà arrivée à Mthatha pour l'accueillir.

100.000 Sud-Africains devant sa dépouille

Juste avant, le Congrès national africain (ANC), le parti au pouvoir en Afrique du Sud auquel le héros de la lutte contre l'apartheid a voué toute sa vie une fidélité sans faille, lui a offert un dernier hommage empreint de gravité.

Autour du cercueil, familles et personnalités du parti se sont regroupées pour ces adieux solennels. Mandla, l'aîné des petits-fils, en complet sombre, a longuement retracé la vie de son grand-père.

"Ces derniers jours, je suis resté auprès de mon grand-père tandis que son corps était exposé", raconte-t-il, "j'ai vu son armée, j'ai vu son peuple, j'ai vu les Sud-Africains ordinaires, qui ont parcouru avec lui ce long chemin vers la liberté".

En trois jours, de mercredi à vendredi, jusqu'à 100.000 Sud-Africains se sont inclinés devant la dépouille de Nelson Mandela exposée à Pretoria, quelques impatients ayant même débordé la police vendredi pour pouvoir poser un dernier regard sur leur héros.

L. B. avec AFP