BFMTV

Afrique du Sud: menace de grève dans les mines d'or

Les syndicats sud-africains ont rejeté ce jeudi une nouvelle offre d'augmentation salariale de 6% avancée par le patronat dans les mines d'or, menaçant de nouveau de grèves ce secteur crucial de l'économie sud-africaine.

"Les discussions ont échoué et une action dans le secteur est probable", a ainsi indiqué Lesiba Seshoka, le porte-parole du puissant syndicat NUM, qui représente 64% des mineurs aurifères. "Nous allons consulter nos militants ce week-end pour déterminer la conduite à tenir. Une grève est possible", a-t-il ajouté.

Le NUM demande une revalorisation d'environ 50% du salaire de base, tandis que son rival radical Amcu exige 150%. Le patronat, qui avait fait une offre initiale de 4%, l'a progressivement augmentée à 5 % puis à 6%, alors que les deux parties avaient décidé de recourir à une procédure d'arbitrage leur permettant de discuter en présence d'un médiateur pendant une période de 30 jours.

Cette procédure d'arbitrage doit prendre fin samedi et deux syndicats, NUM et Uasa, ont déjà publié une déclaration de non-résolution, ce qui ouvre la voie à une grève.