36 ans après la disparition non-résolue d'une adolescente, le Vatican autorise la fouille de deux tombes

L'ouverture d'une des tombes dans le cadre de l'affaire Emanuela Orlandi
 

Les tombes de deux princesses mortes au 19ème siècle, ouvertes jeudi par le Vatican dans l'espoir de retrouver les restes d'une adolescente disparue mystérieusement à Rome voici 36 ans, sont finalement vides.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire