BFM Lille

Fermeture des lieux culturels: Xavier Bertrand dénonce le "deux poids deux mesures" du gouvernement

Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand, le 28 septembre 2020 à l'Hôtel Matignon, à Paris

Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand, le 28 septembre 2020 à l'Hôtel Matignon, à Paris - Alain JOCARD © 2019 AFP

Le président de la région Hauts-de-France a demandé au gouvernement, ce lundi sur Europe 1, plus de "transparence" sur les raisons de la prolongation de la fermeture des musées, théâtres et cinémas.

Après avoir annoncé la réouverture des lieux culturels le 15 décembre, le gouvernement a fait marche-arrière jeudi, estimant que la situation sanitaire n'était pas suffisamment satisfaisante pour permettre un retour des spectateurs au musée ou dans les salles de théâtre et de cinéma.

Une décision vivement critiquée sur Europe 1 ce lundi par Xavier Bertrand, aux yeux de qui la culture "est une partie de l’âme française", c'est "ce qui permet aux gens de tenir".

"Dans une rame de TGV vous avez 600 personnes les unes à côté des autres, chacune avec un masque. Dans un théâtre ou un cinéma, vous n’êtes pas les uns à côté des autres, on laisse un siège entre vous et vous avez toujours un masque", a déclaré le président de la région Haut-de-France. Pourquoi ce sentiment de deux poids deux mesures?, s'est-il ensuite interrogé, exliquant que la culture était au même titre que les transports, un secteur économique à part entière.

Pour Bertrand, le gouvernement a "un devoir de transparence et de vérité"

L'ancien ministre de la Santé a ainsi demandé "à ce que le gouvernement soit astreint à un devoir de transparence et de vérité" concernant la fermeture des lieux culturels.

Par "transparence", Xavier Bertrand "demande à ce qu’il y ait les publications des avis scientifiques qui disent que dans un TGV il n’y a pas de problème et que dans un cinéma, théâtre ou musée, il y a un problème", a-t-il déclaré sur les ondes d'Europe 1.

"Si j’avais des informations qui me disent qu’il y a un danger particulier, je les aurais rendues transparentes et publiques", a-t-il poursuivi, évoquant la nécessité d'une "confiance" entre les Français et le gouvernement.

De son côté, le monde de la Culture s'organise actuellement pour déposer un recours devant le Conseil d'Etat dans le but d'interroger la légitimité de la fermeture des musées, cinémas et théâtre.

Juliette Mitoyen Journaliste BFM Régions