BFMTV

La circulation alternée mise en place lundi à Paris

La circulation alternée sera mise en place dans Paris lundi. (Photo d'illustration)

La circulation alternée sera mise en place dans Paris lundi. (Photo d'illustration) - AFP

La maire de Paris, Anne Hidalgo a annoncé samedi la mise en place de la circulation alternée pour la journée de lundi, en raison de la persistance de la pollution aux particules fines. La gratuité des transports en commun dans toute l'Ile-de-France, instaurée ce samedi, est prolongée jusqu'à lundi inclus.

Depuis la Tunisie, la maire de Paris, Anne Hidalgo a pris le temps d'annoncer sur la nouvelle sur Twitter, ce samedi: la circulation alternée sera bien mise en place lundi, en raison de la persistance de la pollution aux particules.

Concrètement, seuls les véhicules aux numéros de plaques d'immatriculation impairs pourront circuler lundi à Paris et dans les 22 communes de la petite couronne, ainsi que ceux bénéficiant d'une dérogation (véhicules transportant plus de trois personnes, véhicules propres, ambulances, taxis, auto-écoles, camions frigorifiques, etc). Les contrevenants s'exposent à une amende.

En outre, la gratuité des transports en Ile-de-France, instaurée samedi, est prolongée pour dimanche et lundi, a annoncé dans un communiqué le président PS de la région, Jean-Paul Huchon.

Seuil d'alerte dépassé ce samedi

"Le seuil d'alerte (pour la concentration en particules fines) est dépassé aujourd'hui (samedi)" et après "une amélioration dimanche", "il y aura une dégradation, lundi", indiquait un peu plus tôt à BFMTV Hélène Marfaing, de l'organisme de mesure de la qualité de l'air Airparif. Airparif avait initialement prévu un simple dépassement du seuil d'information (50 microgrammes par m3) et non du seuil d'alerte (80 microgrammes/m3).

Sur la base de nouvelles prévisions d'Airparif pour dimanche et lundi, le gouvernement a donc décidé la mise en oeuvre de la circulation alternée lundi, une mesure rarissime mais réclamée depuis jeudi par la maire de Paris, Anne Hidalgo (PS), et des élus Verts.

Episode débuté mardi

Vendredi, Ségolène Royal, la ministre de l'Ecologie, avait annoncé que la circulation alternée serait mise en place lundi, sauf si la pollution baissait au cours du week-end. Techniquement, la circulation alternée est prévue lorsqu'il y a deux jours de pollution constatée aux particules et une prévision de pollution pour les deux jours suivants.

L'épisode actuel a débuté en Ile-de-France mardi (dépassement du seuil d'information). Le niveau de pollution a ensuite varié: mercredi (seuil d'alerte), jeudi (légèrement en dessous du seuil d'information), vendredi (seuil d'alerte).

Une moitié nord du pays également touchée

La pollution aux particules a également touché une moitié nord du pays, et vendredi elle a aussi atteint Rhône-Alpes et une partie du Centre.

La circulation alternée est prévue en Ile-de-France par le Plan de protection de l'atmosphère. Elle relève d'une décision du préfet, après avis d'un comité d'experts. L'an dernier, à la même époque, un épisode exceptionnellement long avait aussi touché la région parisienne, conduisant le gouvernement à instaurer la circulation alternée le 17 mars, une première depuis 1997.

D. N. et C. P. avec AFP