BFMTV

Consommer équitable: est-ce si simple?

La Quinzaine du commerce équitable, c'est du 4 au 19 mai

La Quinzaine du commerce équitable, c'est du 4 au 19 mai - -

La Quinzaine du commerce équitable débute samedi et durera jusqu'au 19 mai. L'occasion de faire le point à nouveau sur ce système d'échange qui vise à une plus grande équité. Son slogan: "Consommer équitable c'est pourtant simple."

"Le commerce équitable est trop cher en temps de crise"; le "Made in France est incompatible avec le Made in equitable". Ces deux phrases ne sortent pas d'un sondage auprès des Français, ni d'une compilation d'articles de presse. Ce sont les acteurs du commerce équitable - et d'Artisans du Monde en particulier - qui les prononcent pour relancer le débat à l'occasion de la Quinzaine du commerce équitable qui débute ce samedi.

Artisans du Monde, 40 ans d'existence. Plus de 150 points de vente, 6.300 bénévoles et 80 salariés. 20 ans pour Max Havelaar. Le temps de s'installer, d'avoir un public de fidèles. Seulement des fidèles? Les préjugés ont peut être encore la vie dure. Il suffit de comparer avec nos voisins étrangers. Le commerce équitable représente en France, un panier moyen de 6,24 euros par an, quand le panier anglais affiche fièrement 34 euros et le Suisse 44 euros.

Trop cher?

Reste que le commerce équitable, ce sont des achats non négligeables. 346 millions d'euros en 2012. Une croissance de 10% malgré la crise. Et enfin une croissance à deux chiffres après un passage à vide. Cafés, hôtels, restaurants ou distribution automatique, le marché est en pleine expansion. Les grandes surfaces ont désormais leur rôle à jouer.

Reste à savoir si les prix sont trop chers? Acheter un produit équitable, c'est en accepter le principe: un producteur payé à un prix décent. Certains sont près à débourser plus pour le bio. Pourquoi ne pas afficher la même logique. Les consommateurs sont de plus en en plus exigeants, mais certains n'en ont pas encore les moyens.

En France, le café arrive en tête des ventes devant le thé, le coton, le chocolat. Max Havelaar milite spécialement cette année pour le fruit préféré des Français, la banane. Celles qui sont produites dans les Antilles ne représentent que 40 à 50 % du marché. Il y a donc du potentiel. Et une place aussi pour l'optimisme. Son slogan de 2013: "Retrouvez la banane". Et finalement pour satisfaire tout le monde, nul besoin d'opposer le made in France au made in équitable.

Il ne faut pas oublier non plus que le commerce équitable est aussi à nos portes. Pour preuve, le réseau des Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne.

0,03% du commerce international

Les acteurs du commerce équitable poursuivent leurs croisades. Le débat sur obsolescence programmée et les scandales alimentaires ouvrent la voie à d'autres discussions. Artisans du Monde poursuit donc son engagement éducatif auprès des écoles mais aussi aussi son plaidoyer vis-à-vis des décideurs politiques ou encore des entreprises.

"La version positive du lobbying" pour reprendre les termes de Gérald Godreuil, Directeur d'Artisans du monde. Le commerce équitable ne résout pas la faim dans le monde et les inégalités, mais il faut construire de nouveaux modèles. Un changement de culture profond et de règles du jeu. Parce que nous sommes "tous Made in Monde" pour reprendre le slogan de cette quinzaine du commerce équitable.

Mais, le commerce équitable ne représente que 0,03% du commerce international.

Afin d'augmenter les dépenses et de se rapprocher des voisins européens, le gouvernement a annoncé lundi un plan d'action national de 7 millions d'euros structuré en 14 actions. Son objectif est de "multiplier par trois les ventes de produits du commerce équitable en France dans les prochaines années", a déclaré Pascal Canfin, ministre délégué chargé du Développement.

>> Pour plus d'informations: quinzaine-commerce-equitable.fr.

Nathalie Croisé de BFM Business