BFMTV

Compétitivité et gaz de schiste: le rapport Gallois n'engage que son auteur

BFMTV

Le rapport sur la compétitivité que Louis Gallois remettra le 5 novembre au gouvernement, qui contiendra selon des informations de presse un plaidoyer en faveur du gaz de schiste, n'engagera que son auteur, a prévenu vendredi à Bruxelles le président François Hollande.

Le gouvernement est actuellement opposé à l'exploitation du gaz de schiste en France.

Interrogé, en marge d'un sommet européen, sur un éventuel changement de position sur la base du rapport de l'ex-patron d'EADS, le chef de l'Etat a assuré ne pas l'avoir lu.

"Je ne suis même pas sûr qu'il soit écrit puisqu'il est remis le 5 novembre. Je ne sais pas ce qu'il contient", a-t-il ajouté.Mais, selon François Hollande, "c'est un rapport qui engage son auteur, qui n'engage pas le gouvernement, pas le président de la République". Ce rapport doit "aider à prendre les décisions", "il y aura sûrement beaucoup d'éléments à reprendre de ce rapport", a-t-il néanmoins estimé.

Le débat fait rage, en l'attente de ce rapport, entre partisans d'un soutien à la compétitivité par une baisse du coût du travail, en allégeant les cotisations patronales notamment, et ceux qui estiment que le salut viendra surtout d'un coup de pouce à l'innovation et à la recherche.

Le gouvernement a promis des décisions dès novembre, et un plan pour la compétitivité d'ici la fin de l'année.

AFP