BFMTV

La tempête Eleanor a fait au moins cinq morts

Des vagues s'écrasent sur la jetée à Wimereux, dans le nord de la France, le 3 janvier 2018.

Des vagues s'écrasent sur la jetée à Wimereux, dans le nord de la France, le 3 janvier 2018. - François Lo Presti - AFP

La tempête Eleanor a fait cinq morts alors que 14 départements sont toujours en vigilance orange "inondations" samedi.

Vendredi, le bilan de la tempête s'est encore alourdi. Le corps d'un pompier volontaire de 64 ans, tombé jeudi dans un torrent déchaîné lors d'une opération de secours, a été retrouvé dans les gorges du Breda, entre Isère et Savoie, après 24 heures de recherches. 

Un ouvrier a été tué et un autre gravement blessé à Choisy (Haute-Savoie) sur le chantier de rénovation d'une ferme "fragilisé par la tempête", selon le parquet d'Annecy qui a ouvert une enquête.

Trois personnes portées disparues

Cette quatrième tempête de l'hiver avait précédemment coûté la vie à trois personnes dans les Alpes: un skieur de 21 ans en Haute-Savoie mercredi, une nonagénaire morte jeudi dans sa maison inondée en Isère et un agriculteur retrouvé jeudi sous une coulée de neige en Savoie.

Deux autres personnes sont toujours portées disparues dans des départements où la tempête a sévi: un octogénaire dans le village de Lucenay-l'Evêque (Saône-et-Loire) et un Allemand de 70 ans qui a pu être emporté en Haute-Marne par l'Aube, dont les eaux ont soudainement monté après d'intenses précipitations. À Paris, une policière est également portée disparue après un exercice de plongée dans la Seine.

Ce samedi après-midi, 15 départements sont toujours en vigilance orange "inondations". Météo France prévoit des "crues significatives sur de nombreux cours d'eau". 

G.D., avec AFP