BFM Business

La France investit un milliard d'euros pour assurer la pérennité du char Leclerc

Ce nouveau marché couvre, pour une période de dix ans, le Maintien en condition opérationnelle (MCO) du char Leclerc

Ce nouveau marché couvre, pour une période de dix ans, le Maintien en condition opérationnelle (MCO) du char Leclerc - Minarm

Le ministère des Armées annonce un budget de maintenance et d'entretien d'un milliard d'euros sur 10 ans du char Leclerc.

En attendant le char du futur, le char Leclerc, toujours considéré comme l'un des meilleurs blindés du monde, est l'objet de toutes les attentions. Le 31 mars, Florence Parly, ministre des Armées, a officiellement annoncé à la société Nexter, son maître d'œuvre, le renouvellement du contrat de maintenance et d'entretien d'un milliard d'euros sur 10 ans pour son maintien en condition opérationnelle.

Pour ce montant, ce "marché forfaitaire avec engagement de résultat". Il comprend la gestion et la livraison des pièces de rechange, la documentation, la maîtrise et l’assistance technique des régiments. Le but est d'optimiser la disponibilité du Leclerc, la faisant passer de 60% actuellement à 70%, selon une information de La Tribune.

Le ministère des Armées précise que ce contrat prévoit "le recours possible à des prestations de maintenance et le soutien complet des chars Leclerc des parcs d’entraînement de Canjuers (Var) et Mourmelon (Marne)".

Un super char Leclerc en 2025

Agé de 30, ce char reste l'un des plus performants de la planète. En 2019, lors de l’exercice Otan Iron Spear, il est arrivé en tête face aux Abrams américains, aux Leopard II allemands, espagnols et norvégiens, aux Ariete C1 italiens et aux P91 polonais. Lors de ce challenge, les chars doivent allier vitesse et précision de tir.

Comme le rappelle le ministère des Armées, "le char Leclerc est le seul char de bataille capable de tirer en roulant sur une cible fixe jusqu’à 4000 mètres".

Depuis 2017, le char Leclerc est déployé dans les Pays Baltes pour la mission opérationnelle Lynx (Otan) ainsi qu’aux Émirats arabes unis.

Ce blindé, en service depuis près de 30 ans, sera amélioré dans le cadre du programme Scorpion. La nouvelle version sera également protégée par un "blindage spécifique lui permettant de mieux faire face aux menaces". Le ministère précise que 200 exemplaires bénéficieront de ces améliorations, dont 122 d’ici 2025.

Ce programme, lancé en 2018 par Jean-Yves Le Drian, à l'époque ministre de la Défense passé aujourd'hui aux Affaires Etrangères, est inscrit dans la loi de programmation militaire 2019-2025. Bénéficiant d'un budget de 5 milliards d'euros jusqu'en 2025, il vise à créer un environnement numérique aux véhicules de l'armée de Terre comme c'est le cas pour les forces navales (frégates, sous-marins et porte-avions) et aériennes (système de combat aérien du futur, Scaf).

Les forces terrestres seront ainsi progressivement équipées de blindés connectés: Griffon, véhicule multi-rôles lourd (VBMR) successeur des véhicules d'avant blindés (VAB), Jaguar, engin blindé de reconnaissance et de combat (EBRC) pour succéder aux AMX-10 RC et Serval, véhicules blindés multi-rôles légers (VBMR).

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco