BFMTV

Pour Jack Lang, la Canopée des Halles à Paris est "un crime contre la beauté"

Jack Lang a vivement critiqué la destruction des Halles en 1970

Jack Lang a vivement critiqué la destruction des Halles en 1970 - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

L'ancien ministre de la Culture s'est félicité du succès des Journées du Patrimoine. Il a néanmoins dénoncé la tendance continue à la bétonisation dans certaines villes.

Avec 12 millions de visiteurs, les Journées du Patrimoine qui se sont déroulées partout en France ce week-end ont confirmé leur indéniable succès. Invité ce lundi sur Europe 1, le créateur de l’événement il y a 35 ans en qualité de ministre de la Culture, Jack Lang, a estimé que cet engouement des Français pour la richesse de leur territoire reflète "la passion pour les belles choses, de l’histoire" ainsi que "ce sentiment que le patrimoine est le bien commun".

Néanmoins, "la prise de conscience est récente", a affirmé Jack Lang, rappelant que lorsque l’événement a été créé en 1984, "le patrimoine ne bénéficiait pas de la même faveur". "Longtemps, l’opinion publique était assez indifférente", a ajouté le président de l’Institut du monde arabe.

"On a continué à bétonner"

L’ancien ministre de la Culture a par ailleurs salué la loi Malraux qui a permis aux villes de France d’être "métamorphosées par la revitalisation des secteurs sauvegardés". Néanmoins, a-t-il expliqué, cela n’a pas empêché qu’"on a continué à bétonner".

"Par exemple, les Halles de Baltard, c’est un crime contre la beauté qui a été commis en 1970 avec la destruction de cette architecture admirable. Pour y faire quoi en plus? L’abomination qui s’y trouve aujourd’hui: cette Canopée laide et ce jardin de béton", a-t-il déploré, faisant référence au Forum des Halles situé dans le 1er arrondissement de Paris.
P.L