BFMTV

Jumeaux de Charlène et Albert de Monaco: qui sera l'héritier du trône?

Albert et Charlène de Monaco, le 20 juin 2014 à Monaco.

Albert et Charlène de Monaco, le 20 juin 2014 à Monaco. - Valéry Hache - AFP

Charlène et Albert de Monaco attendent des jumeaux. La princesse a même été admise à l'hôpital ce mercredi pour leur donner naissance, rapporte la presse monégasque. Deux bébés pour un seul trône, un casse-tête pour la succession.

MISE A JOUR - Selon la presse monégasque, la princesse Charlène de Monaco a été admise à l'hôpital ce mercredi 10 décembre et serait sur le point d'accoucher des jumeaux. L'occasion de vous proposer de nouveau ce papier expliquant comment le protocole pour savoir qui prendra la succession d'Albert, lorsqu'il y a deux jumeaux pour un trône.

Deux nouveaux bébés sur le Rocher, voilà une bonne nouvelle, mais qui soulève des questions quant à l'ordre d'accession au trône monégasque. Qui des jumeaux de Charlène et Albert est celui qui règnera? La Constitution monégasque ne prévoit rien pour ce cas de figure. Voici les scénarios envisageables.

> Un garçon et une fille

Une telle configuration résoudrait le problème. A Monaco, c'est la "primogéniture avec priorité masculine" qui vaut. C'est là "l'une des dernières monarchies" à donner la priorité aux garçons, comme le notait Stéphane Bern sur France 2, mercredi matin. C'est donc le garçon qui succéderait à Albert.

En 2002, le Prince Rainier avait modifié la Constitution pour que ses filles Caroline et Stéphanie, puissent succéder à leur frère -alors célibataire endurci- au cas où celui-ci n'aurait pas eu d'enfant.

> Deux filles

La question se pose: est-ce le premier venu au monde ou le premier conçu qui est l'aîné? Le droit romain appliqué en France dit que le premier conçu est le premier sorti, et donc l'aîné: "Primogenitus est, qui prior natus est". En droit anglo-saxon, c'est l'inverse: on suppose que le premier conçu est le second à venir au monde et que c'est donc l'aîné. Sauf que, au regard des connaissances scientifiques modernes, aucune de ces théories ne tient. Sans parler de l'hypothèse d'une césarienne.

Enfin, la venue d'un troisième enfant mâle remettrait en question l'ordre de succession, le petit garçon ravissant la couronne à ses deux grandes soeurs.

> Deux garçons

Comme pour les filles, il faudra trancher entre le concept désuet de premier né contre premier conçu. Et comme pour les filles, une naissance par césarienne viendrait contrarier l'ordre de naissance. Le problème reste donc à trancher. Espérons en tout cas que cela se passera mieux que pour le supposé jumeau de Louis XIV, plus connu sous le nom d'"homme au masque de fer"...

Magali Rangin