BFMTV

Facebook censure un Christ dénudé dans une peinture de Rubens

"La descente du Christ", de Rubens, censuré par Facebook

"La descente du Christ", de Rubens, censuré par Facebook - Montage BFMTV

En censurant des oeuvres de Rubens, le réseau social créé par Mark Zuckerberg s'est attiré les foudres de plusieurs musées.

Le "nu artistique" n'est pas du goût de Facebook. Cette fois, c'est la Maison Rubens de Anvers qui a fait les frais de la censure du célèbre réseau social. Facebook a en effet censuré l'oeuvre "La Descente de Croix" du peintre flamand Rubens, mise en avant dans le cadre d'une promotion du tourisme en Flandres.

Face à cette censure, l'office du tourisme Toerisme Vlaanderen et plusieurs musées flamands ont écrit une lettre ouverte à l'adresse de Mark Zuckerberg pour le sensibiliser sur les problèmes posés par cette censure des nus artistiques dans la peinture. Comme le rapporte la RTBF, Peter De Wilde, administrateur général de l’office, a fait part de son regret que "la promotion du précieux héritage culturel de la région ne soit pas possible via le plus grand réseau social du monde".

Une vidéo parodique pour dénoncer la censure

En marge de cette lettre, Toerisme Vlaanderen a également réalisé une vidéo humoristique pour dénoncer la censure de Facebook et ses critères de modération. Dans cette vidéo baptisée "Peintures de Rubens du 16e siècle contre règlements des réseaux sociaux du 21e siècle", plusieurs visiteurs de la Maison Rubens se voient interpellés par de faux agents du FBI pour ne pas approcher les fameuses toiles de nus, jugées "indécentes" par le réseau social.

Facebook s'est régulièrement retrouvé au coeur de ce genre de polémiques par le passé. Le célèbre réseau social avait notamment censuré les seins nus de "La Liberté guidant le peuple", une représentation de la "Vénus de Willendorf", une statuette datant du paléolithique, un nu de Modigliani ou encore le fameux tableux "L'origine du monde" de Gustave Courbet.

F.M.