BFMTV

Cyril Hanouna, Audrey Azoulay et Florent Manaudou entrent au Who's Who

Cyril Hanouna, Audrey Azoulay et Florent Manaudou font partie des nouvelles personnalités à figurer dans l'édition 2017 du Who's Who

Cyril Hanouna, Audrey Azoulay et Florent Manaudou font partie des nouvelles personnalités à figurer dans l'édition 2017 du Who's Who - AFP

Parmi les petits nouveaux de l'édition 2017 du Who's Who: l'animateur vedette Cyril Hanouna, la ministre de la Culture Audrey Azoulay ou encore le nageur Florent Manaudou. Mais certaines personnalités ont décliné la proposition.

Ils sont 607 nouveaux. L'édition 2017 du Who's Who, qui liste les personnalités "qui comptent" en France, a dévoilé ce jeudi ses nouveaux entrants. Pour cette 48e édition diffusée à 10.000 exemplaires, le dictionnaire biographique publié depuis 1953 fait la part belle aux entrepreneurs. Près de la moitié de ces heureux élus sont issus du monde du business, comme Guillaume Gibault, fondateur de Le Slip français qui produit des sous-vêtements, ou Frédéric Mazzella, cofondateur de la plateforme de covoiturage BlaBlaCar.

Un tailleur sur cristal et un dresseur animalier

Outre ces entrepreneurs, le Who's Who met également à l'honneur des personnalités de tous horizons: comme un chirurgien-dentiste, des ambassadeurs, le directeur du département des peintures du musée du Louvre, un tailleur sur cristal, le dresseur animalier Pierre Cadéac, le magistrat Luc Frémiot, un évêque mais aussi le chef pâtissier Christophe Adam.

Si certains de ces nouveaux élus sont peu connus du grand public, d'autres le sont beaucoup plus, comme le producteur et animateur de télévision Cyril Hanouna, les acteurs Vincent Elbaz et Emmanuelle Bercot, une autre figure du Paf Nikos Aliágas, l'humoriste Elie Semoun ou l'ancien nageur médaillé olympique reconverti dans le handball Florent Manaudou.

Un pavé de 4 kg

Le secteur de la culture n'est pas en reste, avec plusieurs dessinateurs mis à l'honneur, comme Pénélope Bagieu et Jul, le journaliste et essayiste Joseph Macé-Scaron, le slameur Grand Corps malade et le directeur de cirque Gilbert Gruss. La ministre elle-même fait son entrée dans cette bible des célébrités: Audrey Azoulay, ancienne conseillère de François Hollande, qui a pris la direction de la Culture en février dernier. Une autre figure politique a également cette année sa fiche dans le pavé de 4 kg: Jean-Luc Roméro, conseiller régional d'Île-de-France et président de l'Association pour le droit de mourir dans la dignité.

Cette encyclopédie de 2.500 pages recense 22.000 biographies de personnalités "exceptionnelles dont l'activité contribue au rayonnement de la France", expliquait au Parisien Antoine Hébrard, le président de HM Éditions qui édite le gros volume rouge vendu 650 euros pièce. Selon lui, le Who's Who n'a rien à voir avec les encyclopédies en ligne et se félicite, pour Le Figaro, d'avoir "un socle de vies qui est vrai".

Carla Bruni-Sarkozy a décliné

Durant l'année qui précède la publication, un comité de rédaction se charge de dénicher de nouveaux talents et de vérifier la véracité des parcours des personnalités. Mais une nomination au Who's Who peut se décliner. C'est le cas de Maurice Lévy, numéro 1 de Publicis, Michel-Édouard Leclerc, Pdg de l'enseigne de grande distribution du même nom ou encore Xavier Niel, le fondateur de Free, qui refusent depuis plusieurs années d'y figurer.

Parfois, certaines personnalités se contentent de ne pas répondre à la proposition, comme le rapporte Francetv info. Ce fut le cas précédemment de la romancière au prix Goncourt Delphine de Vigan, de Jean-Jacques Goldman et de la chanteuse Carla Bruni-Sarkozy.

Céline Hussonnois-Alaya