BFM Auto

Contrôle technique: les bons et les mauvais élèves de 2017

Quels modèles passent sans souci le contrôle technique?

Quels modèles passent sans souci le contrôle technique? - Mychele Daniau - AFP

Le magazine spécialisé AutoPlus dresse cette semaine son palmarès des modèles qui affichent les taux de contre-visite les plus bas. Mais aussi ceux qui souffrent de réelles faiblesses.

C’est un incontournable tous les 2 ans dans la vie d’une voiture: il faut prendre rendez-vous au contrôle technique. Et devant cet examen, qui se durcira encore à partir du 20 mai, toutes les marques et tous les modèles ne sont pas égaux.

Dans son numéro de cette semaine, AutoPlus liste ainsi les voitures qui ne souffrent que rarement de contre-visites, et celles qui, au contraire, ne s’en sortent pas si bien. Sur le long terme, certaines marques réputées pour leur fiabilité souffrent même du poids des ans, les marques françaises s'en sortent elles plutôt bien. Il faut en effet préciser que les modèles les plus anciens sont logiquement plus représentés au palmarès de contre-visites.

Les petites françaises bien classées

C’est par exemple le cas de la Volkswagen Polo, sortie en 2001. La citadine affiche un taux de contre-visite de 15%. Dans cette catégorie des petites voitures, la Dacia Sandero de 2007 n’est pas non plus bien classée, avec 16,6% de taux de contre-visite.

Parmi les citadines qui passent elles haut la main le contrôle technique se trouve la Skoda Citigo (2,7% de taux de contre-visite), qui fait mieux que sa cousine, la Volkswagen Up (3%), juste devant la Peugeot 208 (3,5%). La voiture la plus vendue l’an dernier, la Renault Clio, affiche 4,9% de taux de contre-visite.

Les berlines allemandes sans gros souci

Chez les berlines compactes, les Toyota Auris, Peugeot 308 et Honda Civic, toutes sorties en 2012/2013 affichent moins de 4% de taux de contre-visite. Encore une fois, les modèles les plus anciens affichent les taux de contre-visite les plus élevés. Palme pour l’Alfa Romeo 147, avec 24,9% de taux de contre-visite.

AutoPlus prend soin dans son palmarès de regarder les scores des best-sellers de chaque segment. Ainsi, chez les berlines, les résultats des BMW Série 5, Renault Laguna ou Volkswagen Passat de 2010 ne dépassent pas les 10%. C’est la Série 3 de 2011 qui truste la première place de cette catégorie, avec seulement 4,8% de taux de contre-visite.

Les monospaces français dans le top 10

Du côté des monospaces, le modèle le moins recalé au contrôle technique se nomme le Citroën C4 Picasso de 2013: 3,9% de taux de contre-visite. Le Renault Scénic 4 et le Dacia Dokker intègrent également le top 10. L’Espace 4 souffre en revanche de problèmes récurrents: il dépasse les 15% de taux de contre-visite. Même très bon score pour les Peugeot 2008 et Citroën C4 Aircross, classés parmi les SUV qui souffrent le moins au contrôle technique. En revanche, les modèles allemands des années 2000, tel l’Audi Q7, ou des voitures américaines, comme le Jeep Compass ou le Dodge Caliber, souffrent : 34,4% de taux de contre-visite pour ce dernier.

Plus de contre-visites dans l’Ouest de la France

Selon l’Organisme Technique Central, le nombre de contre-visites a augmenté l’année dernière en France. Sur les 17 millions de voitures particulières qui ont passé le contrôle technique en 2017, 18,56% ont dû passer une contre-visite, contre 17,64% l’année précédente. Ce taux est même souvent dépassé dans l’ouest de la France, avec des taux qui peuvent dépasser les 20%. L’âge moyen des véhicules légers (voitures et petits utilitaires) qui passe le contrôle technique augmente: il était d'un peu moins de 12 ans l'an dernier contre 11 ans en 2012.

Mais à partir du 20 mai, la situation pourrait devenir plus compliquée. La nouvelle réglementation du contrôle technique entrera en vigueur, avec la mise en place de la notion de "défaillance critique". Elle demandera une réparation dans les 24 heures. Actuellement, les premiers motifs de contre-visites (un peu plus de 9%) concernent les liaisons au sol, comme une usure trop importante des pneumatiques, un demi-train mal réglé ou un pneu déchiré. Autre défaut qui demande une contre-visite: un mauvais réglage des feux de croisement, ou encore des feux stop qui fonctionnent mal. Selon AutoPlus, les taux de contre-visite pourraient dans ces conditions dépasser les 30%.

Pauline Ducamp