BFMTV

Vision, odorat... ce que ressentent les chats au quotidien

-

- - -

Avant de rêver se transformer en chat, il y a quelques petites choses qu’il vous faut impérativement savoir.

«Tout le monde veut devenir un cat parce qu’un chat quand il est cat retombe sur ses pattes.» Oui, mais attention : être un félin n’est pas si simple. On a beau aimer très fort l'animal miaulant qu’il est, il y a fort à parier que nous ne soyons pas prêts à endurer tout ce qu’il endure…

Ce que voient les chats

Première raison : sa vision. Le chat n’est certes pas une taupe, mais quand même ! Bien qu’il soit nyctalope (il parvient à voir dans le noir) grâce au nombre élevés de bâtonnets (cellules capables de réfléchir la lumière) présents au fond de son œil, il est incapable de distinguer ce qui se trouve à moins d’une dizaine de centimètres de son museau... surtout si c’est immobile ! Heureusement que ses vibrisses sont là et que son champ de vision est plus large que le nôtre, hein ?

Par ailleurs, il distingue très mal les couleurs…

Ce qu’entendent les chats

Ensuite, son audition. Rien ne lui échappe. Jamais. Doté d’une importante acuité auditive, il peut capter des fréquences allant jusqu’à 60.000 Hz. D’autant plus que ses oreilles, toujours en mouvement ou presque, lui permettent de détecter précisément d’où viennent les bruits et… ce sont ses nombreux neurones qui finissent ensuite par devoir tout analyser. D’ailleurs, le saviez-vous ? Le chat perçoit 11 octaves alors que nous, humains, ne dépassons pas les 9…

>> 13 faits insolites sur les chats qu’il vous faut absolument savoir pour briller en société

Ce que sentent les chats

De la même façon qu’aucun bruit n’échappe au chat, il ne loupe aucune odeur ni fragrance ni parfum. Autant dire qu’il se doit donc d’avoir l’estomac solidement accroché ! Son odorat est en effet 100 fois supérieur au nôtre grâce à ses près de 200 millions terminaux olfactifs (contre seulement 5 millions pour l’Homme).

Les goûts des chats

Toutefois, gustativement parlant, ce n’est vraiment pas tout à fait ça… Déjà, globalement, les aliments sont moins goûtus pour lui que pour nous. En plus, comme ses cousins tigres et guépards, ce dernier ne dispose pas des gênes pouvant lui permettre de percevoir le goût du sucre. Inutile donc de lui en donner… surtout lorsque l’on sait qu’il a une préférence pour tout ce qui est acide et/ou salé (de toute façon, c’est dangereux pour eux). Il ne faut d’ailleurs pas perdre de vue qu’il est un carnivore strict…

A lire sur le même thème : Le chat, un animal aux sens de super-héros !

Deborah Koslowski