BFMTV

Pour Facebook, vos goûts varient si vous avez un chien ou un chat

-

- - -

En se basant sur le profil de 160.000 utilisateurs, Facebook a mis au point une étude définissant vos préférences culturelles selon si vous avez un chien ou un chat.

Facebook a pioché dans nos données personnelles pour révéler une étude, basée sur les caractéristiques sociales de ses utilisateurs. En utilisant un logiciel de reconnaissance faciale, ils ont pu passer au crible le profil de 160 000 résidents des Etats-Unis qu’ils ont séparé en deux camps : "les dog people" (propriétaires de chiens) et les "cat people" (propriétaires de chats). Même si les résultats ont une valeur toute relative, ils donnent néanmoins des indications étonnantes.

Les « dog people » ont plus d’amis

En moyenne, les propriétaires de chiens ont 26 amis de plus que leurs confrères amateurs de chats. De même, le proverbe "qui s’assemble se ressemble" prend tout son sens puisqu’ils définiraient leurs affinités en fonction des animaux de compagnie possédés par leurs proches. Ainsi, les propriétaires de chats sont deux fois plus susceptibles de devenir amis avec un autre propriétaire de félin.

Les « cat people » sont plus susceptibles d’être célibataires

30% des utilisateurs Facebook possédant un chat vivent seuls, contre 24% chez les propriétaires de chiens. Alors, le mythe de la vieille dame, seule avec ses 15 chats, se vérifierait-il ? Rien n’est moins sûr, car l’étude prouve également que cela ne dépend en rien de l’âge ou du sexe. La réponse se trouve peut-être dans les 26 amis supplémentaires des "dog people" !

Et les préférences culturelles, dans tout ça ?

Fidèle à certains clichés, les "cat people" préféreraient les activités d’intérieur et seraient plus casaniers.

Concernant les livres préférés, les propriétaires de chiens sont plus terre à terre puisqu’ils auraient un penchant pour les romans parlant de… chiens. Tandis que les "cat people" se plongeraient plus facilement dans des livres de fantasy.

A propos des émissions de télé : les "cat people" sont plus attirés par les mangas, à l’inverse des "dog people" qui aiment les émissions où sont mis en avant des personnages réels.

Pour les films, c’est un peu comme pour la littérature : cap sur des planètes extra-terrestres et des univers fictifs pour les "cat people", tandis que les "dog people" se complaisent dans les scénarios romantiques.

Théo Garcin