BFMTV

Boulogne-sur-Mer: naissance de bébés manchots à Nausicaá

Un manchot (photo d'illustration)

Un manchot (photo d'illustration) - Rodger Bosch - AFP

Prat et Plume sont les heureux parents de cette portée née il y a quelques semaines. Une naissance encourageante pour le programme de conservation auquel participe le Centre National de la Mer.

Ils ont outrepassé le confinement pour pointer le bout de leur bec il y a quelques semaines. Plusieurs bébé manchots du Cap sont nés au Centre National de la Mer de Boulogne-sur-Mer, a annoncé l'établissement dans un communiqué, sans préciser le nombre d'animaux ayant vu le jour.

"Ces naissances sont de très bonnes nouvelles pour le programme européen de conservation dont ils font partie", se réjouit le Centre National de la Mer dans son communiqué, précisant qu'il ne reste aujourd'hui plus que 80.000 représentants à l'état sauvage de cette espèce, fortement touchée par la destruction de son habitat et le changement climatique.

Leurs parents, Prat et Plume, veilleront sur eux pendant environ deux mois. Passé ce temps, les jeunes manchots - qui ne mesurent que 10 à 12 centimètres et ne pèsent que 70 grammes à la naissance - commenceront à sortir du nid "et explorer les alentours", explique Nausicaà. S'ils seront alors aussi grands que leurs parents, ils garderont leur pelage gris juvénile durant un an.

Un bébé nommé "Océan"

Pour nommer les bébés manchots, dont les prénoms ont toujours un lien avec la mer, l'Afrique du sud ou le caractère de l'animal en question, un concours a été organisé sur les réseaux sociaux. Le premier nom donné à l'un des nouveaux nés est ainsi "Bahari", un terme qui signifie "Océan" en Swahili. 

Les petits manchots n'ont pour l'instant pas rencontré le public de Nausicaà, le centre étant fermé depuis le 14 mars dernier en raison des mesures gouvernementales de lutte contre le coronavirus. Aucune date de réouverture n'est pour l'instant annoncé, mais l'équipe de l'établissement assure qu'elle donnera régulièrement des nouvelles des nouveaux nés.

Juliette Mitoyen