BFMTV

Non, il n'y aura pas de second tour pour les élections européennes

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - AFP

Les résultats sont tombés dimanche soir. En France, le Rassemblement national est arrivé en tête des élections européennes avec un cumul de 23,31% des voix. Un résultat définitif puisqu'il s'agit d'une élection au suffrage universel direct à un tour, contrairement à ce que certains pourraient croire.

Le RN récolte 23,31% des votes, LaREM en réunit 22,41%, tandis que EELV se place en troisième position avec 13,47% des voix. Il s’agit bien de résultats définitifs et non de la première étape d’un scrutin à deux tours comme certains auraient pu le croire, ou l’espérer.

Dimanche soir, après les résultats des élections européennes, le moteur de recherche Google a montré que les citoyens se raccrochaient à une possible seconde chance pour décider de la composition du Parlement européen. La recherche "deuxième tour élections européennes" a bondi de 180%.

Suffrage universel direct à un tour

Tous les 5 ans, la France élit les eurodéputés au suffrage universel direct à un tour. Autrement dit, les électeurs votent eux-mêmes pour une liste nationale qui comprend 79 candidats, parmi toutes celles présentées par les partis et groupements politiques. Un seul tour suffit donc pour désigner les eurodéputés, élus selon la règle de la représentation proportionnelle.

"Les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages bénéficient d’un nombre de sièges proportionnel à leur nombre de voix. Les sièges sont attribués aux candidats d’après l’ordre de présentation sur chaque liste", est-il précisé sur le site vie-publique.fr.
Ambre Lepoivre