BFMTV

Meurtre d'un cambrioleur: un buraliste plaide la légitime défense

Le fusil, utilisé le jour du drame en 2009, est présenté sous scellés à la cour d'Assises d'Albi, au premier jour du procès de Luc Fournié, le 30 mars 2015

Le fusil, utilisé le jour du drame en 2009, est présenté sous scellés à la cour d'Assises d'Albi, au premier jour du procès de Luc Fournié, le 30 mars 2015 - Pascal Pavani, AFP

Le patron d'un bar-tabac de Lavaur (Tarn), jugé à Albi pour avoir tué un jeune cambrioleur de 17 ans d'un coup de fusil de chasse, a plaidé la légitime défense en soulignant le caractère "sacré" de sa famille, lundi au premier jour de son procès pour meurtre.

Luc Fournié, 58 ans, avait lui-même appelé les gendarmes et les secours après avoir tué un jeune cambrioleur la nuit du 14 décembre 2009. 

La nuit du 14 décembre 2009, Luc Fournié alerté par du bruit, s'était rendu à l'étage de son établissement pour réveiller sa sœur et s'emparer d'un fusil de chasse.

Apercevant deux ombres dans son établissement, il avait ouvert le feu et abattu en pleine nuit Jonathan, lycéen de 17 ans, alors qu'il venait de rentrer par effraction dans son bar-tabac avec un autre adolescent, mineur lui aussi.

Luc Fournié, 58 ans, attend l'ouverture de son procès pour meurtre, le 30 mars 2015 à la cour d'Assises d'Albi
Luc Fournié, 58 ans, attend l'ouverture de son procès pour meurtre, le 30 mars 2015 à la cour d'Assises d'Albi © Pascal Pavani, AFP

Selon l’ordonnance de renvoi lue à l'audience, le jeune homme a été touché au ventre par un tir de fusil de chasse de calibre 12 à une distance de 1 mètre à 1,50 mètre. Jonathan s'était effondré et M. Fournié avait ensuite tiré un autre coup de fusil en direction du deuxième cambrioleur qui tentait de s'échapper.

Le buraliste n'avait pas allumé la lumière avant d'ouvrir le feu sur les deux adolescents. 

Des membres de la famille de Jonathan, tué dans sa tentative de cambriolage en 2009 par le patron d'un bar-tabac, arrivent au tribunal d'Albi au 1er jour du procès, le 30 mars 2015
Des membres de la famille de Jonathan, tué dans sa tentative de cambriolage en 2009 par le patron d'un bar-tabac, arrivent au tribunal d'Albi au 1er jour du procès, le 30 mars 2015 © Pascal Pavani, AFP
La rédaction avec AFP