BFMTV

Pour Anaïs Leleux (Nous Toutes), "les violences psychologiques sont mal prises en compte en France"

Des milliers de personnes sont attendues dans la rue samedi à Paris et en régions pour dire "stop" aux violences sexistes et sexuelles et aux féminicides, une "marée violette" qui entend peser sur le gouvernement, à deux jours de la fin du "Grenelle" contre les violences conjugales.