BFMTV

Pas d’autorisation pour les manifestations contre le film anti-islam

Jean-Marc Ayrault

Jean-Marc Ayrault - -

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé mercredi que les demandes de manifester en France pour protester contre le film anti-islam seraient rejetées.

Le Premier ministre a déclaré ce mercredi matin qu’aucune autorisation ne sera accordée pour l’organisation d’une manifestation à Paris protestant contre le film anti-islam qui provoque la colère du monde musulman. « Une déclaration de manifestation a été déposée, cette déclaration sera suivie d'une interdiction », a indiqué le Premier ministre, précisant qu'il n'y avait « pas de raison qu'on laisse venir dans notre pays des conflits qui ne concernent pas la France ».
Cette mise au point intervient alors que le gouvernement français a exprimé son inquiétude à l'annonce de la publication mercredi par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo de caricatures du prophète Mahomet, en pleine flambée de violences liée à la diffusion d'un film anti-islam. Les manifestations anti-américaines, parfois meurtrières, se sont multipliées à travers le monde musulman après la diffusion d'extraits de "L'Innocence des musulmans", réalisé aux États-Unis, et qui décrit l'islam comme un "cancer".

S'agissant de l'initiative de Charlie Hebdo, Jean-Marc Ayrault a défendu la liberté d'expression mais invite les personnes qui se sentiraient insultées par les caricatures à saisir la justice.« Si vraiment des personnes pensent qu'il y a dépassement du droit (...) Elles peuvent saisir des tribunaux », a-t-il indiqué. Quelques 250 militants islamistes avaient tenté de manifester samedi dernier devant l'ambassade des Etats-Unis à Paris, à proximité du palais de l'Elysée. Des appels à une nouvelle manifestation, ce samedi, ont circulé sur les réseaux sociaux.

La Rédaction avec agences