BFMTV

Lyon: un syndicat adresse une lettre à Gérard Collomb pour demander la réouverture des marchés

La grande majorité des marchés rouverts comptent moins de dix commerçants, et se situent dans des bourgs de taille moyenne ou des petites localités

La grande majorité des marchés rouverts comptent moins de dix commerçants, et se situent dans des bourgs de taille moyenne ou des petites localités - AFP

Le Syndicat interprofessionnel des marchés alimentaires du Lyonnais note que plusieurs communes de l'agglomération et du département ont obtenu des dérogations.

Les marchés alimentaires rouvriront-ils à Lyon? Alors que la commune voisine de Villeurbanne a obtenu via une dérogation préfectorale, il y a quelques jours, le droit de proposer six marchés ouverts par semaine, les professionnels du secteur basés à Lyon et dans le reste de son agglomération souhaitent eux aussi avoir le droit d'exercer malgré l'épidémie de coronavirus et les mesures de confinement qui en découlent.

Le Syndicat interprofessionnel des marchés alimentaires du Lyonnais (Simal) a ainsi adressé une lettre ouverte à Gérard Collomb, relayée notamment par Le Progrès et Tonic Radio. Dans ses lignes, le président du syndicat Reynald Vacher demande au maire de Lyon la réouverture des marchés.

"Les acteurs des marchés alimentaires ne demandent rien de plus que de faire leur travail, que nous considérons de première nécessité. Nous ne demandons aucun geste de 'charité', aucune aide, bien que beaucoup de nos petites entreprises soient en danger", peut-on lire.

Fournir "une alimentation équilibrée" et à des prix raisonnables aux Lyonnais

Dans cette lettre, le Simal assure par ailleurs qu'avant "la fermeture des marchés alimentaires ordonnée par le gouvernement, bon nombre de mesures de sécurité sanitaire avaient été prises sur la plupart des marchés petits ou grands de notre ville".

Reynald Vacher fait également valoir la capacité des marchés alimentaires à "fournir une alimentation équilibrée, saine et souvent locale à la population", à l'inverse des grands magasins où les Lyonnais vont "acheter des produits d’origine souvent lointaine à des prix souvent démesurés".

Pour toutes ces raisons, le Simal "demande la réouverture des marchés de la ville de Lyon" et rappelle que de nombreuses communes du Rhône ont d'ores et déjà obtenu des dérogations pour maintenir leurs marchés ouverts. La mairie de Lyon n'a pas encore adressé de réponse à cette lettre ouverte.

Pour compenser la fermeture des marchés de nombreux producteurs de l'agglomération lyonnais ont opté pour des marchés privés leur permettant d'écouler leurs produits malgré le confinement. Un dispositif de commandes de paniers de produits frais récupérables via des drive piétons a également été mis en place.

Juliette Mitoyen