BFMTV

Lutte contre l’homophobie: les élus parisiens votent une série de mesures

Le conseil de Paris a voté à l'unanimité en faveur de mesures contre les violences homophobes

Le conseil de Paris a voté à l'unanimité en faveur de mesures contre les violences homophobes - BFM Paris

Les élus de la capitale ont voté à l'unanimité une série de mesures pour lutter contre les violences LGBTQIphobes ce mercredi après-midi lors du conseil de Paris.

Alors que les violences contre les personnes LGBT se sont multipliées ces derniers mois dans la capitale, la lutte contre l’homophobie était au menu du conseil de Paris ce mercredi.

À l’initiative du groupe UDI-Modem et signé par les Républicains, les écologistes, socialistes, communistes, radicaux de gauche ou élus du groupe Générations, le vœu adressé jeudi dernier à la maire de Paris pour lutter contre l’homophobie a été adopté à l’unanimité par les élus de la capitale ce mercredi après-midi.

Un plan de lutte attendu avant la fin de l'année

Parmi les propositions contenues dans ce vœu: la mise en place "d’une campagne de lutte contre les LGTQIphobies sur tous les supports d’information de la ville", la pérennisation des rencontres entre la mairie et tous les acteurs (directions de la ville, Préfecture de Police, associations, etc.) "pour établir un plan d’actions afin d’endiguer les violences LGBTphobes", ainsi que le renforcement du soutien "aussi bien moral, organisationnel que financier" de la mairie aux associations spécialisées dans la lutte contre les LGBTphobies et l’accompagnement des victimes.

La mairie devra également s’engager à "renforcer son dispositif parascolaire de lutte contre toutes les discriminations", "former et renforcer la présence des médiateurs de rue afin d’assurer une présence humaine dissuasive sur le territoire" et "devenir ville refuge pour toutes les personnes LGBTQI+ persécutées dans le monde".

Ces mêmes propositions seront sans doute intégrées au plan de lutte contre l’homophobie qu’Anne Hidalgo présentera au gouvernement d'ici la fin d’année. En ouverture du conseil de Paris, la maire de la capitale s'est dite "très heureuse et très fière que cette question nous rassemble par delà les différences politiques". "Paris porte en elle un idéal de tolérance et de diversité. Notre ville se doit d'être accueillante et ouverte à tous et à toutes", a-t-elle ajouté. 

Pour rappel, 74 actes homophobes ont été recensés à Paris de janvier à septembre, contre 118 en 2017 sur la même période, soit une baisse de 37%, selon la Préfecture de police

Paul Louis