BFMTV
Société

Les plats de Noël vous coûtent plus cher fin décembre

-

- - GUY BUCHMANN / FLICKR

Foie gras, homard, saumon, les prix de ces mets traditionnels du réveillon flambent à l’approche des fêtes. Les infographies ci-dessous vous montrent l’évolution du prix des aliments typiques de Noël du 1er octobre au 31 décembre.

Si vous n’avez pas encore fini vos achats de Noël, la facture risque d’être salée. Le prix des jouets augmente constamment à cette période de l’année, mais également celui des mets traditionnels du réveillon. Et s’il est possible d’acheter ses jouets plusieurs mois en avance, il est plus difficile d’avancer la date de ses courses pour le repas de Noël.

Pas qu'une question de saison

Nous avons calculé le prix moyen des produits phares du réveillon pour chaque semaine du 1er octobre au 31 décembre, grâce aux relevés de France Agrimer sur le marché frais de Rungis. Résultat, une langouste vous coûtera en moyenne 28 euros de plus au kilo entre ces deux dates. Cette hausse s’explique en partie par la saisonnalité des stocks: les langoustes bretonnes se pêchent jusqu’en automne. Le pêche du homard s'arrête également en automne en France, pour en déguster à Noël vous devrez débourser 13 euros supplémentaires par kilo.

Au contraire, la coquille Saint-Jacques est un fruit de mer typique de l’hiver. Vous devrez malgré tout payer 10 euros de plus au kilo par rapport à début octobre. Le foie gras, dont la demande accroit également fortement à cette période, coûte en moyenne 3 euros plus cher qu’au début de l’automne. Seule la pintade, traditionnelle volaille des fêtes, semble échapper à cette flambée généralisée des prix.

Emeline Gaube