BFMTV

La région Ile-de-France a acheté des masques à une entreprise détenue par une élue LR

-

- - AFP

La région a commandé 945.000 masques à l'entreprise L2A International, détenue par une conseillère municipale LR d'Aubervilliers, candidate aux municipales.

Pour lutter contre l'épidémie du coronavirus et accompagner le déconfinement, la Région Ile-de-France a commandé 34 millions de masques. Parmi eux, 945.000 ont été achetés auprès de L2A International, une entreprise détenue par Ling Lenzi, conseillère municipale Les Républicains (LR) d'Aubervilliers et candidate sur la liste de Karine Franclet (LR-UDI), a révélé La Lettre A

Une "étrange commande", commente le site, alors que la conseillère municipale figurait sur la liste de Valérie Pécresse lors des dernières élections régionales en 2015.

"Elle n'est pas conseillère régionale"

Contactée par France Bleu Paris, la région Ile-de-France confirme l'information mais dément tout favoritisme ou conflit d'intérêt. "Tout s'est fait dans la transparence et tous les détails des commandes ont été rendus publics lors de la dernière commission permanente", assure-t-elle. 

Au total, la région avait sélectionné quatre sociétés pour fournir ces masques. Elles avaient été choisies pour leur capacité financière à produire rapidement, le respect des normes sanitaires et leur coût. 

"Si elle était élue conseillère régionale, ça aurait posé problème, et ça n'aurait pas été possible mais là ce n'est pas le cas", explique la région. 

"Une grande transparence"

Ling Lenzi, elle aussi contactée par France Bleu Paris, assure que la commande des masques a été faite "dans une grande transparence", et précise que son entreprise a pu fournir des masques dès le 26 mars. Elle dit par ailleurs envisager de poursuivre pour diffamation la Lettre A. 

"Je suis assez surprise par cet article qui donne l'impression que c'est magouilles et compagnie, parce qu'en réalité tout a été fait en transparence, on a répondu en urgence à la demande et en respectant les règles", assure par ailleurs Karine Franclet, tête de liste de Ling Lenzi. "Je lui fais confiance."
Cyrielle Cabot