BFMTV

La marque Zara épinglée pour son nouveau mannequin "rond" taille 40

Jill Kortleve

Jill Kortleve - Instagram

En réalité, Jill Kortleve taille du 40/42, soit la taille moyenne des Françaises.

Pour la première fois de son histoire, la marque de prêt-à-porter espagnole Zara a décidé de faire appel à une mannequin présentée comme "ronde" pour ses prochaines campagnes de communication. Ainsi, c'est Jill Kortleve, une jeune néerlandaise qui selon Ouest-France a déjà collaboré avec l'artiste Rihanna et l'enseigne H&M, qui a été choisie. Le 16 août passé, elle avait d'ailleurs publié un post de remerciements sur Instagram.

"Merci à Zara de m'avoir choisie comme l'un des premiers mannequins 'curvy' pour votre site internet". 

"Vos codes ne sont pas bons"

Jill Kortleve fait en réalité du 40/42, ce qui correspond à un tour de hanches oscillant entre 105 et 107 cm. Or, comme le signale de son côté le Huffington Post, qui reprend les données d'une étude de l’Institut Français du Textile et de l’habillement, la majorité des Françaises s'habillent en taille 40.

Sur les réseaux sociaux, la présentation de la jeune femme comme "ronde" a provoqué une levée de boucliers d'internautes qui se sont moqués de l'engagement de la marque espagnole.

"Toujours plus d’hypocrisie", estime l'une d'entre elles, alors qu'une seconde se demande: "Soit on est toutes en surpoids, soit c’est vos codes qui ne sont pas les bons."

Une jeune fille, sous le pseudo "ju", s'est elle aussi moquée de l'absurdité de la situation. "Je vous présente le premier mannequin 'rond' de Zara. Oui, vous avez bien lu: rond. J’hésite entre rire ou pleurer", écrit-elle sur Twitter. Un message partagé plus de 1800 fois, et "liké" à plus de 4800 reprises.

Des internautes déplorent que cette jeune mannequin soit décrite une comme "plus size", alors qu'elle affiche une silhouette filiforme sur les réseaux sociaux. "Au vu des photos de la mannequin en question, j'en déduis que pour l'enseigne espagnole, 90% de mon entourage féminin, moi y compris, est donc rond, bouliforme, obèse et j'en passe...", s'inquiète encore une autre jeune femme sur le réseau social.

Hugo Septier