BFMTV

Meuse: la dernière "rue du Maréchal Pétain" divise un village

D'un statut de héros de la Première guerre mondiale, le maréchal Pétain est devenu le symbole de la collaboration. Mais à Belrain, son nom est resté sur une plaque de rue.

D'un statut de héros de la Première guerre mondiale, le maréchal Pétain est devenu le symbole de la collaboration. Mais à Belrain, son nom est resté sur une plaque de rue. - -

SUR LES INTERNETS - Le maire de Belrain, dans la Meuse, aimerait bien se débarrasser de ce nom de rue quelque peu gênant. Mais les habitants ne semblent pas partager son empressement.

Quelle caractéristique distingue Belrain, 46 habitants, des 36.000 autres communes de France? Ce village de la Meuse est le dernier à posséder une rue au nom du Maréchal Pétain. Une particularité qui hérisse quelque peu le poil de son maire, relate dimanche L'Est républicain.

Le chef de l'Etat sous l'Occupation, condamné à mort en 1945 pour collaboration avec le régime nazi, était considéré avant-guerre comme un héros de 1914-1918. Belrain, qui en ce temps-là servait de base-arrière aux troupes françaises, avait alors rendu hommage au "vainqueur de Verdun" en baptisant une rue à son nom.

"Personne n'a jamais émis de critique"

Mais le nom est resté, et les habitants s'y sont accoutumés. Interrogée par L'Est républicain, l'une des riveraines estime que "pas plus que si [elle] habitait rue Moncul, ça ne [lui] fait ni chaud ni froid". L'ancien maire, en poste de 1970 à 2008, indique que "jamais personne, préfet ou élus, n'a émis de critique".

Mais son successeur ne cache pas son malaise. Reste à convaincre le conseil municipal, seul habilité à changer le nom des rues. En 2010, l'édile avait soulevé l'idée d'un changement de nom, mais les autres élus avaient coupé court, arguant qu'il y avait des affaires plus urgentes à régler.

>> A lire sur l'Estrépublicain.fr