BFMTV

Etats-Unis: contrôlée positive aux opiacés après avoir mangé un bagel aux graines de pavot

Un bagel aux graines de pavot- Image d'illustration

Un bagel aux graines de pavot- Image d'illustration - Paul Zimmerman / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

A cause du test positif, sa fille lui a été retirée cinq longs jours.

Alors qu’elle était sur le point d’accoucher, Elizabeth Eden, une Américaine originaire du Maryland, a basculé dans un véritable cauchemar. Comme le révèle le Time, un médecin la prévient alors qu’elle a été testée positive aux opiacés lors d’une prise de sang préalable. "J'étais en plein travail. J'étais assise sur le lit et j'avais des contractions. J'étais sous perfusion quand le médecin est arrivé", décrit-elle.

Seul problème, la jeune femme le promet, elle n’a pas consommé de produits illicites. En revanche, peu avant sa visite à l’hôpital, elle aurait déjeuné dans un restaurant où lui a été servi un bagel parsemé de graines de pavot.

Expérience "traumatisante"

Or, c’est à partir du pavot somnifère que de nombreux stupéfiants, dont l’opium et l’héroïne sont réalisés. Si les graines ne reproduisent pas les effets de ces produits, elles ont pu avoir été à son contact au moment du prélèvement et ainsi rendre positif le test.

Voulant prouver sa bonne foi, Elizabeth Eden insiste pour repasser le test, ce qui lui sera refusé. En conséquence, sa fille, Beatrice, lui a été retirée pendant cinq longs jours, jusqu’à ce que son innocence soit prouvée. Si l’histoire se termine bien, la jeune maman avoir que l’expérience restera "traumatisante" pour elle.

Hugo Septier